Menu

Breve

Bourse de Casablanca : Près du tiers des capitaux détenu par des investisseurs étrangers

Publié
Image d'illustration. / DR
Temps de lecture: 2'

186 milliards de dirhams (MMDH), soit 31,85% de la part de capitalisation boursière marocaine, est détenu par des étrangers, annonce l'Autorité Marocaine du Marché des capitaux (AMMC). Cette part est relativement la même que l'année 2019 (31,94% soit 200 MMDH).

L'AMMC qui vient de publier son rapport sur l'investissement étranger en instruments financiers au titre de l'année 2020, explique que cette diminution découle de la dépréciation des prix des actions cotées composant les portefeuilles des investisseurs étrangers. L'indice MASI a en effet baissé de 7,27%.

L'investissement étranger en actions cotées est constitué à 92,4% de participations stratégiques en 2020. La part flottante des capitaux étrangers investis à la Bourse de Casablanca s’est établie à 2,4% de la capitalisation boursière totale et à 9,4% de la capitalisation flottante.

La part des investissements des personnes morales étrangères non résidentes reste à plus de 99% des investissements étrangers avec 99,07% du total de l’investissement étranger en actions cotées en 2020, soit un montant de 184,6 MMDH.

Les investisseurs viennent majoritairement d'Europe et du Moyen-Orient, à hauteur de 96% de l’investissement global des étrangers, plus de 30% de la capitalisation boursière totale. La valeur de leurs placements s’est élevée à 179 MMDH en 2020. Les investisseurs européens représentent 51% du volume réalisé par les investisseurs étrangers, suivis des investisseurs africains à hauteur de 19%. Les titres de créance sont détenus par les étrangers à hauteur de 4,19 MMDH, dont 91% revenant aux personnes morales étrangères non résidentes. L’investissement étranger en titres d'OPCVM lui est resté quasi identique à celui de 2019, avec un montant de 2,9 MMDH à fin 2020.

La contribution des investisseurs étrangers au volume transactionnel s’est élevée à 8,4 MMDH, soit 17% du volume transactionnel global sur les deux marchés central et de blocs. Les personnes morales demeurent dominantes, puisqu’elles ont réalisé 95% de ce volume.

Le secteur "Banques" affiche la part la plus élevée des volumes échangés par les étrangers, suivi par les secteurs "Télécommunications" et "Distributeurs" avec des parts respectives de 32%, 21% et 18%.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com