Menu

Breve

Sahara : L’Espagne et l’Allemagne accordent leurs violons

Publié
Manuel Muñiz, secrétaire d’Etat à l’Espagne Globale / DR
Temps de lecture: 1'

L’Espagne et l’Allemagne, deux pays avec lesquels le Maroc est en brouille, sont décidés à accorder leurs violons sur la scène européenne. Le secrétaire d’Etat à l’Espagne Globale, Manuel Muñiz Villa, a effectué, les 15 et 16 juin, une visite de travail à Berlin pour présenter la feuille de route des actions de la diplomatie technologique et scientifique de son pays (2021-2024).

Ce déplacement a été marqué notamment par une réunion avec son homologue allemand Antje Leendertse. Des tweets de Muñiz révèlent également des rencontres avec des centres de recherche à Berlin.

Malgré le caractère «technologique» de la visite, la question du Sahara n’a pas échappé au programme du secrétaire d’Etat auprès du ministère des Affaires étrangères. Interrogé par des journalistes sur la position de son gouvernement suite à la pression du Maroc, Manuel Muñiz Villa a souligné que l'exécutif Pedro Sanchez «soutient depuis le début la demande du Conseil de sécurité des Nations unies, celle de mener un dialogue entre les parties sahraouie et marocaine sur le statut de la région sous l'arbitrage de la MINURSO. C'est notre position, elle n'a pas changé et ne changera pas», rapporte EFE.

La crise diplomatique entre Rabat et Madrid a confirmé la proximité hispano-germanique. «L'UE ne doit pas permettre qu'elle soit soumise à un chantage», a ainsi déclaré le 28 mai le secrétaire d’Etat allemand aux Affaires européennes, Michael Roth, dans une interview accordée à El Pais, en réaction à l’exode de milliers de Marocains vers Ceuta.

En mai, le Maroc a rappelé pour consultations ses ambassadeurs en Allemagne et en Espagne.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com