Menu

Breve

Helena Dalli, Commissaire européenne, rappelle au Parlement Européen la «coopération parfaite» du Maroc et de l’UE

Publié
Helena Dalli, image d'illustration. / DR
Temps de lecture: 2'

Helena Dalli, Commissaire européenne à l’Égalité, d'origine Maltaise, a pris la parole ce jeudi au Parlement Européen pour clore la séance de débats sur la question des mineurs marocains non accompagnés. Les déclarations de la Commissaire viennent affirmer un positionnement quasi systématique de l’Union Européenne (UE) sur son partenariat avec le Maroc.

«L’UE bénéficie d’un long partenariat stratégique avec le Maroc, l’un de nos voisins avec lequel nous avons une relation stratégique dans beaucoup de domaines. Cela fait plusieurs années que l’UE et le Maroc coopèrent parfaitement, ce qui nous a permis d’atteindre des résultats positifs surtout ces dernières années.»

La Commissaire, après avoir rappelé l’importance des Droits de l’Homme pour l’UE, ainsi que des plus vulnérables et des enfants, affirme être confiante quant aux «engagements pris et des valeurs partagées» entre l’Union et le Maroc. Elle ajoute que la coopération «permettra d’apporter les réponses aux défis posés dans le domaine migratoire à travers notamment un dialogue renforcé avec le Royaume qui est un pays de transit, d’origine et de destination des migrants.»

«Nos opérations conjointes sont fondées sur le dialogue, la responsabilité, la confiance mutuelle et le respect.»

Mme Dalli a insisté sur le besoin de coopération et de trouver des solutions communes. «Il s’agît de trouver des solutions concrètes pour régler ensemble les enjeux socio-économiques et la problématique migratoire dans le cadre d’une vision globale du partenariat UE–Afrique» précise-t-elle.

En référence à la déclaration du roi Mohammed VI, elle aussi apporte son soutien à la décision de faciliter le retour des mineurs non accompagnés clairement identifiés, en espérant que son application soit proche et efficace. Dépassant la question de la situation des frontières avec le Maroc, elle reconnait que «tout cela révèle, la nécessité de nous tourner vers l’avenir et de donner un nouveau souffle à la politique de migration de l’UE».

Pour conclure, vantant le nouveau Pacte Migration et Asile, la Commissaire réitère l’importance du partenariat avec le Maroc, qui «veut pleinement coopérer pour œuvrer ensemble à notre prospérité et sécurité, mais également pour relever nos défis communs».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com