Menu

Breve

Ceuta : Un ancien ministre de la Défense critique l’Espagne pour son rôle dans la crise

Publié
José Bono, ancien ministre espagnol de la Défense sous le gouvernement Zapatero / DR.
Temps de lecture: 1'

Ancien ministre de la Défense au sein du gouvernement espagnol entre 2004 et 2006, José Bono a indiqué être «pleinement conscient de l’importance des relations de l’Espagne avec le Maroc et les Etats-Unis». A quelques jours de la rencontre prévue lundi entre le Premier ministre Pedro Sánchez et le président américain Joe Biden, dans le cadre du sommet de l’OTAN, Bono a précisé que les relations entre les deux pays étaient «tout aussi importantes que celles entre notre pays et le Maroc».

Il a déclaré à La Sexta ne «dévoiler aucun secret en disant que plusieurs dizaines d’attentats meurtriers ont été empêché en Espagne grâce aux services secrets marocains». Selon lui, le Maroc a informé «loyalement» l’Espagne sur ces question, plaidant donc pour entretenir «urgemment» de bonnes relations avec le voisin du sud. «Bien sûr qu’il y a des problèmes, mais ils doivent être résolus de bonne foi et par la compréhension. S’entendre mal avec le Maroc est typique des idiots en Espagne», a-t-il tranché.

L’ancien ministre a également insisté sur la nécessité de «faire tous les efforts pour se reprendre sur ce qui n’a pas été bien fait», en allusion à la gestion de la présence de Brahim Ghali dans le royaume ibérique. Concernant le séjour hospitalier en Espagne du Front Polisario, José Bono a estimé que l’aide médicale que peut donner le pays à quiconque «ne peut être refusée». Cependant, il a précisé que le chef séparatiste n’était pas «une sœur de charité», rappelant qu’il faisait l’objet d’«une enquête pour des crimes très graves».

Rentré en Algérie où il a été pris en charge à l’hôpital militaire, Brahim Ghali reste poursuivi à Madrid pour des faits de viol, torture, enlèvement, séquestration et crimes contre l’humanité. D’autres tribunaux enquêtent sur les circonstances de son entrée en Espagne sous une fausse identité.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com