Menu

Breve

Rabat : «L’orfèvre de la nature morte», une exposition de Hassan Boukhari

Publié
Hassan Boukhari dans son atelier de peinture / DR.
Temps de lecture: 1'

Le vernissage de l'exposition «L’orfèvre de la nature morte», de l'artiste peintre Hassan Boukhari a eu lieu jeudi soir au Centre de conférences de la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation, en présence de passionnés des beaux arts.

Cet événement pictural se poursuit jusqu'au 29 juin. Il offre aux visiteurs l'opportunité d'admirer une sélection de 28 tableaux reflétant une série de créations d'un détail des plus infimes, d'une subtilité et d'une finesse qui mettent en avant la beauté des symboles de l'art traditionnel marocain, en hommage à ce précieux héritage porté principalement par la femme marocaine.

«Cette exposition se penche sur le foulard marocain, objet de féminité par excellence, qui tire sa noblesse d'une broderie séculaire», a indiqué Hassan Boukhari dans sa déclaration à la MAP, soulignant que ces tableaux représentent un vibrant hommage à la créativité et à la persévérance de la femme marocaine dans tous les domaines.

De la poterie marocaine aux babouches artisanales, en passant par le tapis berbère et le foulard traditionnel, Hassan Boukhari explique que ses oeuvres ont été laborieusement réalisées à la peinture à l'huile, mettant en scène la fraicheur des couleurs et la minutie d'une peinture figurative.

Né à Rabat en 1965, l'artiste-peintre Hassan Boukhari a suivi des études et des stages de formation en arts plastiques en Belgique et a participé au stage de formation organisé à Dar America et animé par les professeurs d'arts à New Mexico aux Etats-Unis, Howard Wexler et Carol Allison.

Outre ses expositions individuelles, il a pris part à plusieurs expositions collectives aussi bien à l'échelle nationale qu'internationale.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com