Menu

Breve

Après son tweet sur l’«African lion», El Othmani aborde la crise Maroc-Espagne

Publié
Saadeddine El Othmani, chef du gouvernement et secrétaire général du PJD. / DR
Temps de lecture: 1'

Saadeddine El Othmani opère une nouvelle incursion dans la politique étrangère du royaume. Hier, il a pris part à une conférence organisée par son parti sur : «Les relations maroco-espagnoles : crise et perspectives», rapporte le site du PJD. Dans son allocution, le chef du gouvernement a réitéré la condamnation constante du Maroc des tendances séparatistes où qu’elles se trouvent.

«C’est une position de principe, et non fondée sur des calculs d'intérêt, qui assure la sécurité et la stabilité régionales et internationales. Il est nécessaire et essentiel de faire face à ces tendances, en instaurant la confiance entre partenaires et voisins et en rendant les relations internationales stables et fondées sur le respect mutuel entre les pays.»

Le royaume, a-t-il encore souligné, exige qu’il soit traité sur le même pied d’égalité par les autres pays, notant que «sur la question de son intégrité territoriale, le Maroc veut que ses amis sortent de la zone grise». Un message que le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a déjà adressé aux Etats de l’Union européenne.

Les récentes incursions de Saadeddine El Othmani dans la politique étrangère du royaume lui ont valu quelques déboires. Dernièrement, il a été contraint de supprimer son tweet du 30 mai sur «l'African Lion 2021», dans lequel il se félicitait que l’exercice militaire consacre la marocanité du Sahara.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com