Menu

Article

Canada : Quatre membres d’une famille musulmane tués dans un attentat

Nouveau drame islamophobe au Canada. 4 personnes ont éte tuées en raison de leur appartenance réelle ou supposée à la communauté musulmane.

Publié
Dans l'ordre Faez Afzaal, Yumnah Afzaal, Madiha Salman, la grand-mère et son fils Syed Afzaal / DR
Temps de lecture: 2'

Une attaque a eu lieu dimanche soir dans la ville de London dans l’Ontario (Canada), causant la mort de quatre personnes d’une même famille de confession musulmane. Selon les premiers éléments de l’enquête, les individus ont été visés intentionnellement pour leur religion, dans un acte prémédité.

Il était environ 20h40 quand les équipes de secours ont été appelées pour un accident provoqué par un pick-up noir sur cinq piétons. Selon les premières informations dont dispose la police, le véhicule roulait à grande vitesse et serait monté sur le trottoir pour renverser la famille.

Une femme de 74 ans, dont le nom n'a pas été révélé, a perdu la vie. Son fils Syed Afzaal de 46 ans accompagné de sa femme Madiha Salman de 44 ans, et de leur jeune fille de 15 ans Yumnah Afzaal ont été emmenés d’urgence à l’hôpital avant de succomber à leurs blessures. Leur jeune fils Faez Afzaal, âgé de seulement 9 ans, est actuellement soigné à l’hôpital pour des blessures graves, mais son pronostic vital n’est pas engagé. La famille a été identifiée comme d'origine pakistanaise s'étant installée au Canada il y a 14 ans, selon les informations dont dispose Reuters.

Attentat terroriste ?

La police est parvenue à arrêter le conducteur, 6 kilomètres plus loin après qu’il a stoppé son véhicule. Lors de son arrestation, il semblait porter un gilet par balle. Ce lundi, il a été inculpé de quatre homicides avec préméditations et d’une tentative d’assassinat. La police de la ville est en consultation avec la Royal Canadian Mounted Police pour l'éventualité d'inculpation pour des actes qualifiés comme terroristes.

Global News cite le superintendant de la police de la ville de London, Paul Waight, selon qui il existe «des éléments de preuve qui laissent penser que c’était prémédité, un acte motivé par la haine». «On pense que ces victimes étaient ciblées parce qu’elles étaient musulmanes», a-t-il indiqué. La police a annoncé aussi avoir examiné les publications du jeune homme, du nom de Nathaniel Veltman sur les réseaux sociaux.

Le maire de la ville a pris la parole pour condamner cette tragédie, précisant que de nombreux cœurs se sont brisés dimanche soir. Interrogé par la presse, Ed Holder a déclaré que «c’était un meurtre de masse, perpétré contre des musulmans, des londoniens et ancré dans une haine inqualifiable». Une ligne spéciale a été mise en place pour récolter des renseignements sur la collision, le conducteur ou ses motifs.

A la lumière des éléments rendus publics, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a réagi lundi soir en exprimant son soutien aux proches des victimes et au jeune survivant. «Je suis horrifié par les nouvelles en provenance de London, en Ontario. Aux proches des personnes terrorisées par l’acte de haine d’hier, on est là pour vous. On est aussi de tout cœur avec l’enfant qui est toujours à l’hôpital et on pense à lui pendant son rétablissement», a-t-il écrit sur ses réseaux sociaux.

Justin Trudeau a également insisté que «l’islamophobie n’a sa place» dans aucune des communautés du Canada, ajoutant que «cette haine est insidieuse et méprisable - et elle doit cesser».

Une campagne de crowdfunding GoFundMe a été mise en place pour soutenir la famille des victimes. Après 12h, la campagne totalise déjà plus de 200.000 dollars canadiens (1.460.000 dirhams).

Cette tragédie intervient quatre ans après l’attentat de la Grande mosquée de la ville de Québec, où un suprémaciste armé avait ouvert le feu tuant 6 personnes et laissant 8 blessés.

Article modifié le 2021/06/09 à 12h14

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com