Menu

Breve

Espagne : La première vice-présidente du gouvernement répond à l’ambassadrice du Maroc

Publié
Carmen Calvo, première vice-présidente du gouvernement espagnol. / DR
Temps de lecture: 1'

La guerre des déclarations entre responsables marocains et espagnols, se poursuit. Ce vendredi, la première vice-présidente du gouvernement a répondu à l’ambassadrice du royaume à Madrid, Karima Benyaich. Hier, la diplomate a en effet accusé la ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez, de «présenter des faits erronés et de tenir des propos inappropriés».

«Nous voulons respecter le Maroc mais ce qui s'est passé ne peut pas arriver. C'est un dépassement que nous ne pouvons admettre», a estimé Carmen Calvo dans une interview accordée à la chaîne Canal Sur, reprise par Europa Press. Elle a souligné que l’exécutif Sanchez «travaille pour l'avenir» des relations entre les deux pays. «Ayons le plus grand respect pour le Maroc, mais nous ne pouvons pas permettre (le dépassement, ndlr)», a-t-elle insisté.

Carmen  Calvo a défendu l’accueil de Brahim Ghali dans un hôpital de Logroño. «Nous sommes un pays souverain dans nos politiques, nous avons des relations constructives et nous prenons des décisions en accord avec le reste de notre politique», a-t-elle expliqué. Et d’ajouter dans une déclaration qui fera sans doute date, que l'Espagne entretient des relations «avec tout le Maghreb», incluant indirectement le Polisario dans les Etats de la région.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com