Menu

Breve

L’Europe nie toute falsification de l'origine des légumes et fruits importés du Maroc

Publié
Photo d'illustration. / DR
Temps de lecture: 1'

La Commission européenne (CE) a indiqué cette semaine qu’elle n’a reçu aucune information des États membres de l’Union européenne sur un changement ou une falsification de l'origine des légumes et fruits importés. L’instance de l’UE répondait ainsi à une question de l’eurodéputée socialiste Clara Aguilera, qui l’avait saisi pour l’interroger sur «la fraude dans l'indication de l'origine des produits horticoles marocains».

Servant la soupe aux organisations agricoles d'Almeria et de Grenade, elle avait noté dans sa lettre que «la détection de productions marocaines de fruits et légumes portant la mention "Made in Spain"».  Elle a ainsi demandé si la CE est au courant de ces fraudes aux importations, en particulier sur les tomates. 

Dans sa réponse, la commissaire européen à la Santé et à la politique des consommateurs, Stella Kyriakides a rappelé les 297 dossiers concernant des soupçons de fraude en 2019, en affirmant qu’aucun d’eux ne concerne le changement d'origine des fruits et légumes importés. Elle a précisé que «dans tous les cas, lorsqu'un contrôle détermine que les produits ne sont pas conformes, ils ne peuvent pas être commercialisés dans l'UE. Les options sont que le commerçant les adapte pour qu'elles soient conformes et les commercialise après que l'organisme de contrôle national a réévalué la conformité ou les a écartées du marché».

Stella Kyriakides a rappelé que, conformément aux dispositions du règlement (UE) n°543/20112, le pays d'origine doit être indiqué sur les factures, les documents d'accompagnement, les emballages et même dans la phase de vente au détail, tandis que les États membres doivent également procéder à des contrôles de conformité à cet égard, laissant la balle dans le camp du pays où ces fraudes présumées auraient été signalées.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com