Menu

Article

ODD : Des universités marocaines font bonne figure dans l’indice du Times Higher Education

L’université Ibn Tofaïl de Kénitra, l’université internationale de Rabat et l’université Moulay Ismail de Meknès, figurent en bonne place du classement mondial Times Higher Education dans la réalisation des objectifs de développement durable.

Publié
L'université Ibn Tofaïl de Kénitra. / DR
Temps de lecture: 2'

Le magazine Times Higher Education (THE) a publié, cette semaine, son University Impact Rankings, qui mesure l'implication des universités mondiales dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) fixés par l’Organisation des Nations unies. Ce prestigieux classement est ainsi établi sur la base des 17 ODD.

Le Maroc y est représenté par plusieurs établissements. Dans le classement général, l’université Ibn Tofaïl de Kénitra se distingue, figurant dans le TOP 200 des universités. Elle devance l’université internationale de Rabat (TOP 400), l’université Moulay Ismail (Top 600), l’université Hassan II (TOP 800) et l’université Sidi Mohamed Ben Abdellah (TOP 1000).

Les établissements marocains se distinguent toutefois dans certains ODD. En effet, pour l’objectif «Énergie propre et d'un coût abordable», l’université Ibn Tofaïl de Kénitra figure à la 9e place mondiale, avec un score de 76,5 point sur 100. Elle est talonnée par l’université Moulay Ismail, à la 24e place avec un score de 73,1 points ainsi que l’UIR qui figure au 59ème rang mondial, avec un score de 67,7.

Pour l’objectif «Eau propre et assainissement», l’université Ibn Tofaïl arrive au 25ème rang mondial, avec un score de 74,1 sur 100, devançant de loin l’UIR (TOP 200, score entre 49,1 et 59,5) et l’université Moulay Ismail (TOP 300, score entre 40,9 et 48,9). Le royaume figure aussi dans le TOP 100 du classement relatif à l’ODD «pas de pauvreté», grâce à l’université Ibn Tofaïl de Kénitra, classée 45ème mondiale, avec un score de 72,3. L’UIR et l’université Moulay Ismail figurant, quant à elles, au TOP 300 avec des scores variant entre 45,7 et 52,4 points.

Un engagement pour les ODD

L’université Ibn Tofaïl reste la seule université marocaine bien classées dans d’autres ODD en comparaison à ses rivales marocaines. Elle est ainsi au TOP 200 pour la lutte contre le changement climatique (ODD 13) devant l’université Moulay Ismail (TOP 400) et pour les Partenariats pour la réalisation des objectifs (ODD 17) devant l’université Hassan II de Casablanca et l’UIR (TOP 400). L’université de Kénitra est également au TOP 200 pour les villes et communautés durables (ODD 11) avec un score de variant entre 61,9 et 72,6 sur 100.

«Le positionnement de l’université Ibn Tofaïl dans ce classement international est une grande réussite en soi, certifiant ses engagements dans la mise en œuvre et l’application des Objectifs de Développement Durables (ODD) établis par l’Organisation des Nations unies, par le biais, entre autres, de la qualité de ses formations, de sa recherche, de son transfert de connaissances et de sa gouvernance», indique le communiqué de l’université. «L’occupation de ces rangs par l’université Ibn Tofail constitue une première pour les universités du Royaume dans les classements internationaux, leur permettant ainsi d’améliorer leur visibilité et leur positionnement à l’international», ajoute-t-elle.

Au total, 1 115 universités de 94 pays ont été classées dans cette troisième édition de l’indice THE University Impact Rankings. Ses rédacteurs font ainsi appel à «des indicateurs soigneusement calibrés pour fournir une comparaison complète et équilibrée dans quatre grands domaines : la recherche, l'intendance, la sensibilisation et l'enseignement». A rappeler que les universités peuvent elles-mêmes soumettre des données les ODD.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com