Menu

Article

L’Israélien Mehadrin va cultiver et exporter de l'avocat depuis le Maroc

Mehadrin compte cultiver des avocatiers au Maroc. Le projet, en attente des approbations réglementaires, devrait permettre de produire 10 000 tonnes d'avocat par an pour l'exportation vers l'Europe.

Publié
Photo d'illustration. / DR
Temps de lecture: 2'

Connu pour ses cultures d'avocat florissantes, Israël envisage de planter ces arbres au Maroc. Ainsi, le producteur et exportateur d'agrumes et d'autres fruits et légumes Mehadrin a annoncé la conclusion d’un accord au Maroc pour développer son activité de culture d'avocat. Selon le journal financier israélien Globes, la firme israélienne a signé un accord avec une entreprise marocaine, avec laquelle elle avait déjà collaboré dans le passé. «Les parties loueront au moins 1 125 acres (455 hectares) au Maroc» pour faire pousser les avocatiers, ajoute-t-on.

Les deux sociétés vont également «investir conjointement 30 millions de shekels (80 millions de dirhams marocains) sur les trois premières années d'activité», précise la même source. Mais pour démarrer leur projet, Mehadrin et son partenaire marocain attendent les approbations réglementaires nécessaires pour former une joint-venture et louer la plantation au gouvernement marocain. Le média précise que la société israélienne détiendra 51% de la joint-venture, qui devrait avoir une production annuelle maximale de 10 000 tonnes d'avocat. Mehadrin et son partenaire marocain vendront les avocats cultivés au Maroc en Europe, tandis que les fruits impropres à l'exportation seront vendus dans le royaume.

Une première tentative de culture des avocatiers à l'étranger

«Le Maroc est un pays avec de bonnes conditions de croissance, avec des coûts bien inférieurs à ceux d'Israël et il est un peu plus proche de nos principaux marchés en Europe», a déclaré le PDG de Mehadrin. Shaul Shelach prévoit ainsi que l'activité au Maroc pourrait représenter un quart de la production d'avocat de Mehadrin. «Le prix de l'eau est négligeable au Maroc par rapport à Israël. L'eau est notre principale dépense, aux côtés de la main-d'œuvre», a ajouté Shelach.

La culture de l’avocat représente l’une des principales sources de revenus de Mehadrin. L'activité représente 30% de son chiffre d'affaires l'an dernier, les agrumes représentant 50%. En Israël, la superficie totale plantée d'avocatiers de Mehadrin est d'environ 758 hectares. Son projet marocain est sa première tentative de culture d'avocatiers à l'étranger. «Pour se développer, Mehadrin doit devenir une entreprise qui, bien que son activité principale soit toujours en Israël, crée des sources d'activité supplémentaires ailleurs», a conclu son PDG.

Cet accord avec Mehadrin intervient alors qu'Israël et le Maroc ont signé, il y a quatre mois, un accord pour normaliser leurs relations diplomatiques et renforcer la coopération dans plusieurs domaines dont celui de l'agriculture. En mars dernier, la CGEM et The Israeli Employers and Business Organizations (IEBO) ont signé un accord de partenariat stratégique pour promouvoir les relations économiques et commerciales et le développement technologique entre le Maroc et Israël.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com