Menu

Breve

Espagne : Sanaa Khouja, la Marocaine qui a mis le vin en canette

Publié
Sana Khouja, 33 ans, est à l'origine de la marque Zeena qui propose des vins monovariétaux espagnols en cannette. / DR
Temps de lecture: 1'

La Maroco-espagnole Sanaa Khouja, 33 ans, a lancé l’année dernière un projet de vins en cannette, après avoir travaillé pendant cinq ans dans un domaine viticole du Priorat (Catalogne). Directrice des opérations, elle savait aussi ce que signifiait vendanger, cueillir le raisin, le chouchouter, écrit El Espanol dans un portait de cette femme arrivée en Espagne depuis le Maroc alors qu’elle n’avait que 15 jours.

«En 2018, j'ai décidé que je voulais rester dans l'industrie du vin mais dans un environnement plus innovant. Le monde du vin est très traditionnel et plus encore ici, où l'innovation n'est pas très bienvenue», confie-t-elle. Lorsque Sanaa Khouja est allée aux Etats-Unis, elle a constaté comment «tout le monde maison avait accès à ces vins en conserve». Elle débute alors une quête d’information, sur les canettes spéciales destinée aux vins, les différents produits, la compatibilité du vin avec la canette, les mois de vie…

Sa proposition était alors claire : «mettre en conserve des vins de qualité, comme des monovariétaux espagnols, avec une vision internationale» pour un public que la bouteille de vin peine à toucher. Sa marque Zeena est alors née. «La surprise est que notre première production a été vendue à 100% sur le marché national l'année dernière, via le web, via les restaurants... C'est maintenant que nous préparons un bloc entier pour les marchés d'Amérique latine et d'Europe», se félicite-t-elle en reconnaissant que la première chose que ce produit provoque est la surprise. «En l'essayant, tous les doutes partent puisque les Zeena sont des monovariétaux de qualité que l'on ne trouvera que dans cette cannette», assure le journal.

D'origine marocaine, Sanaa Khouja reconnaît qu’elle racontait à sa famille qu’elle travaillait dans l’agroalimentaire pour les cinq années travaillées dans la cave du Priorat. Aujourd’hui, elle est même soutenue par sa mère, conclut El Espanol.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com