Menu

Breve

Asie du Sud-Est : Après le Vietnam, Bourita s’entretient avec son homologue indonésien

Publié
Le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita. / DR
Temps de lecture: 1'

Le Maroc est décidé à renforcer sa coopération avec les pays émergents de l’Asie du Sud-Est. Après la réunion du vendredi 16 avril avec le ministre des Affaires étrangères du Vietnam, Nasser Bourita a eu ce mercredi une visioconférence avec son homologue indonésienne Mme. Retno Marsudi, indique le ministère des Affaires étrangères.

Ces entretiens complètent une série de rencontres entre Rabat et Jakarta, tenues durant les trois dernières années et visant à promouvoir les échanges économiques entre les deux parties. A cet égard, les deux chefs de diplomatie avaient signé, en octobre 2019 à Jakarta, des accords de coopération dans les domaines maritime et de pêche, industriel, de lutte contre le terrorisme, ainsi que l’échange d’information en matière de blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Fin novembre 2020, un webinaire a été organisé pour booster le commerce entre Rabat et Jakarta, avec la participation de représentants de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et du ministère indonésien des Affaires étrangères. A cette occasion, l’ambassadeur du royaume en Indonésie a révélé que les deux pays négocient un accord préférentiel permettant d’accélérer les échanges commerciaux bilatéraux. L’Indonésie considère le Maroc comme un hub pour conquérir un marché africain en plein essor.

C’est en 1960 que Rabat et Jakarta ont établi des relations diplomatiques. Sur la question du Sahara, l’Indonésie, ancien membre du Conseil de sécurité du 1er janvier 2019 au 31 janvier 2020, a toujours plaidé pour une solution politique acceptée par les parties.

En septembre 2016, le Maroc avait adhéré au Traité d'amitié et de coopération de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN). L’Indonésie en est membre fondateur.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com