Menu

Breve

Migration : Le HCR au Maroc et le Japon soutiennent l'autonomisation des réfugiés

Publié
Photo d'illustration / AFP
Temps de lecture: 1'

Le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et l’ambassade du Japon au Maroc joignent leurs efforts pour l’appui aux réfugiés, sur le plan de l’autonomisation financière et l’accès aux services de santé. Cette aide consiste en la contribution d’un montant de 190 000 dollars.

Les deux partenaires indiquent que «dès l’apparition de la pandémie en mars 2020, les réfugiés et les demandeurs d’asile ont été particulièrement touchés avec peu ou pas de sources de revenus pour couvrir leurs besoins les plus élémentaires, et une exacerbation de leurs vulnérabilités préexistantes». Dans un communiqué conjoint, ils rappellent l’enquête du HCP, selon laquelle «9 réfugiés sur 10 ont perdu leur emploi ou leur activité en raison de la crise, ce qui dénote la nécessité d’une intervention rapide pour atténuer l’impact de la crise en matière d’accès aux moyens de subsistance et d’autosuffisance».

L’ensemble des activités financées par cette contribution «sera mis en œuvre entre mars et décembre 2021, en collaboration avec les partenaires du HCR : l’Association marocaine de la planification familiale (AMPF) pour le volet médical et l’Association marocaine d’appui à la promotion de la petite entreprise (AMAPPE) pour l’autonomisation des réfugiés à travers l’auto-emploi et la formation professionnelle», a ajouté la même source.

Le gouvernement japonais a participé à d’autres initiatives d’appui aux programmes du HCR au Maroc, comme en 2018 à travers un premier projet relatif à un «Projet de protection & assistance aux réfugiés au Maroc». L’initiative a eu une continuité dans un second projet qu’est «Protéger et autonomiser les enfants et jeunes réfugiés et migrants au Maroc», en collaboration avec l’UNICEF et l’OIM.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com