Menu

Breve

Casablanca : L’avis d’expulsion annulé, la présidente de la Fondation Ytto suspend sa grève de la faim

Publié
Najat Ikhich, présidente de la Fondation Ytto / DR.
Temps de lecture: 1'

La présidente de la Fondation Ytto pour l’hébergement et la réadaptation des femmes victimes de violence a annoncé la suspension de sa grève de la faim, après avoir reçu la notification écrite de l’annulation de l’ordre d’évacuation du Centre de Derb Moulay Cherif, vendredi dernier.

Dans un communiqué de presse, Najat Ikich a indiqué que ce courrier lui a été adressé à l’issue d’une réunion entre la Commission régionale des droits de l’Homme (CRDH) de Casablanca-Settat et le gouverneur de la préfecture d’Aïn Sebaâ-Hay Mohammadi sur le sujet. Dans leur annonce définitive, les autorités locales ont assuré que la Fondation Ytto continuera à mener ses activités au profit des bénéficiaires du centre sans expulsion, affirmant par ailleurs leur disposition à travailler avec l’association sur tout projet au profit des femmes prises en charge.

Par la même occasion, Najat Ikhich a tenu à remercier la CRDH ainsi que l’ensemble des acteurs associatifs ou institutionnels qui lui ont exprimé leur soutien depuis sa grève de la faim, accompagnée d’un sit-in ouvert dans les locaux d’où elle risquait d’être délogée.

Vendredi 19 février au soir, la militante a en effet passé sa première nuit dans le centre sans se nourrir, en signe de protestation contre l’avis l’appelant à vider le Centre pour femmes de Derb Moulay Cherif et des filles en situation difficile, dont la fondation assure le fonctionnement depuis 2014 après l’avoir construit. Une autre association devait investir le lieu, après quelques mois de cohabitation dans les locaux.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com