Menu

Breve

Sécurité au Sahel : Le rôle du Maroc confirmé au sommet de Ndjamena

Publié
Saad-Eddine El Othmani accueilli par les responsables tchadiens à l’aéroport de Ndjamena / Ph. Chef du gov
Temps de lecture: 1'

Le Maroc prend part au sommet G5-Sahel qui s’ouvre ce lundi après-midi au Tchad. Le chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, a déjà atterri à l’aéroport de Ndjamena où il a été accueilli par des responsables tchadiens. Le royaume a été convié à la réunion par les présidents de la Mauritanie, Mohamed Ould El Ghazouani, et du Tchad, Idriss Deby, précise le chef de l’exécutif sur Twitter. Un signal adressé par deux membres essentiels du G5 en vue d'une implication du Maroc dans la guerre contre le terrorisme dans la région.

La participation de Rabat aux côtés de partenaires internationaux engagés militairement à différents niveaux au Sahel, tels les Etats-Unis, l’Allemagne ou l’Espagne, atteste de son rôle dans l'exécution des plans en cours de préparation pour la région. Les médias français s’interrogent déjà sur l’avenir de l’opération de Barkhane au Mali et de ses 5 100 soldats français déployés dans la zone. «G5 Sahel : un sommet avec la France pour préparer le passage de témoin», écrit le site de la chaîne France24. «L’avenir de l’opération «Barkhane» au menu du sommet de N’Djamena», souligne pour sa part Le Monde.

Les Etats-Unis comptent s'impliquer plus fortement dans la sécurisation du Sahel. En mars 2020, la nomination, par le président Donald Trump, de Peter Phan envoyé spécial dans la région était déjà un signe révélateur de l’importance stratégique que revêt le Sahel pour la sécurité de Washington. Joe Biden est resté fidèle à cette vision. Il a consacré un passage au Sahel dans son discours du mardi 9 février prononcé depuis le siège du Pentagone. D'ailleurs, Antony Blinken participe, via visioconférence, au sommet de Ndjamena.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com