Menu

Breve

Elections en Catalogne : Les indépendantistes et Vox se renforcent

Publié
Santiago Abascal, leader du parti d’extrême droite Vox / DR
Temps de lecture: 1'

Les résultats des élections régionales, organisées hier en Catalogne, ont confirmé l’influence des partis indépendantistes. La Gauche républicaine catalane et Junts sont assurés de former le prochain gouvernement et de présider le Parlement, avec respectivement 33 et 32 sièges sur un total de 135 membres de l’institution législative.

Le Parti socialiste catalan, la section du PSOE, conduite par l’ancien ministre de la Santé, Salvador Illa, compte désormais 33 députés mais ses chances de diriger la région sont très réduites. Et pour cause, les autres formations dites «constitutionnelles», opposées à la ligne indépendantiste, ont enregistré leurs pires résultats. Ciudadanos est le grand perdant : de 36 sièges remportés lors du scrutin du 21 décembre 2017, le parti de centre droit n'a glané que 6 sièges alors que le Parti populaire n’a pu élire que 3 députés.

En revanche, Vox sort une fois de plus grand vainqueur d’une élection en Espagne. Les fidèles de Santiago Abascal réalisent une percée importante au Parlement régional, avec 11 sièges. Le parti d’extrême droitr récolte ainsi les fruits d’une campagne de communication agressive, jouant sur la haine des musulmans et des immigrés ainsi que sur son hostilité à l’indépendance de la Catalogne. Une mauvaise nouvelle pour la forte communauté marocaine dans la région.

En effet sur les réseaux sociaux, les membres de Vox ont fait du slogan «stop à l’islamisation» de la région leur principal cheval de bataillr lors de la campagne électorale. Face à un tel acharnement, trois grandes organisations musulmanes (l'Union de la communauté islamique de Catalogne, la Fédération du conseil islamique et la Fédération islamique de Catalogne) avaient saisi la justice contre Vox.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com