Menu

Article

Sahara - Maroc - Israël : L’administration Biden appuie les accords d’Abraham

Malgré les pronostics du Polisario et des responsables algériens, la Maison blanche ne semble pas prête à revenir sur les accords entre Israël et certains pays arabes sous le parrainage de l'administration Trump. 

Publié
Joe Biden et Benyamin Netanyahu / Archive - DR
Temps de lecture: 2'

L’administration Biden appuie les accords de normalisation entre Israël et des pays arabes, conclus sous la présidence Trump. Un soutien exprimé hier par le nouveau conseiller à la sécurité des Etats-Unis, Jake Sullivan, lors d’une conversation téléphonique avec son homologue israélien Meir Ben Shabbat.

Sullivan a réaffirmé à cette occasion «l’attachement inébranlable du président Biden à la sécurité d’Israël», indique la Maison blanche dans un communiqué. Les deux responsables «ont discuté des possibilités de renforcer le partenariat au cours des prochains mois, notamment en s’appuyant sur le succès des accords de normalisation conclus par Israël avec les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Soudan et le Maroc». Il a également confirmé à son interlocuteur que «les États-Unis consulteront étroitement Israël sur toutes les questions de sécurité régionale».

Biden dans la continuité de Trump

Cet engagement du président Biden à assurer la défense d’Israël a été, d’ailleurs, annoncé le 19 janvier par Antony Blinken lors de son passage devant la Commission des Affaires étrangères au Sénat pour approbation de sa nomination à la tête de la diplomatie américaine. Néanmoins, sur la question des concessions faites par l’administration Trump pour persuader des Etats arabes à normaliser leurs relations avec Tel-Aviv, le successeur de Mike Pompeo s’est montré prudent.  

«Il y a certains engagements qui ont pu être pris dans le contexte de la normalisation de leurs relations avec Israël par ces pays, que je pense que nous devrions examiner attentivement, et j'imagine que le comité (Commission des Affaires étrangères au Sénat, ndlr) est du même avis», a-t-il précisé comme le relève The Washington Institute. Nul ne peut savoir si Blinken fait référence à la reconnaissance de la marocanité du Sahara, au retrait du Soudan de la liste américaine des pays soutenant le terrorisme ou à la vente des avions F-35 aux Emirats arabes unis.

«Mais j'applaudis le travail qui a été fait pour faire avancer la normalisation avec Israël. Cela rend Israël et la région plus sûrs. C’est une bonne chose, et oui, j’espère que nous pourrons également bâtir sur cela», a-t-il ajouté comme pour dissiper toute mauvaise interprétation de ses précédents propos.

La confirmation officielle de la Maison blanche quant à son soutien des accords d'Abraham constitue une nouvelle rassurante pour le Maroc quand au maintien de la reconnaissance de la marocanité du Sahara occidental par Washington. Les pronostics du Polisario et des responsables algériens pariant sur un changement de position avec l'arrivée de l'administration Biden sont en ballotage défavorable.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com