Menu

Breve

France : Les représentants musulmans s’accordent sur une «charte des principes»

Publié
Photo d'illustration / Ph. AFP
Temps de lecture: 1'

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé, ce samedi, que ses dirigeants ont trouvé un accord sur une «charte des principes» de l’islam de France. Le texte «réaffirme l’égalité hommes-femmes et la compatibilité de la foi musulmane avec la République», a fait savoir un communiqué, dont le contenu a été relayé par l’AFP. Il insiste aussi sur «le rejet de l’instrumentalisation de l’islam à des fins politiques, la non-ingérence des Etats dans l’exercice du culte musulman en France et le rejet de certaines pratiques coutumières prétendument musulmanes».

L’agence de presse rappelle toutefois que l’élaboration de cette charte a déclenché «une crise» au sein du CFCM. Elle a été finalement soumise au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui a salué une «avancée très significative». Cela dit, la charte devra encore être approuvée par toutes les fédérations qui composent le CFCM, avant d’être présentée au président Emmanuel Macron.

Son approbation donnera lieu à la création d’un Conseil national des imams (CNI), également pomme de discorde au sein des différentes mouvances représentées au sein du Conseil. Signe de ce déchirement intérieur, le recteur de la grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz, a annoncé en décembre 2020 son retrait des discussions sur la charte.

Au sein du CFCM, certaines fédérations l’ont soupçonné de soutenir l’agenda politique de Gérald Darmanin dans la gestion du culte musulman. De son côté, Chems-Eddine Hafiz, par ailleurs vice-président du Conseil, a fustigé l’influence de la «composante islamiste» au sein de l’institution.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com