Menu

Breve

Pays-Bas : Le gouvernement Rutte démissionne après le scandale sur les allocations familiales

Publié
Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte quittant ses fonctions / DR
Temps de lecture: 1'

Le gouvernement néerlandais de Mark Rutte a démissionné en bloc, vendredi, après les révélations sur le grand scandale administratif, à travers lequel des milliers de familles ont été accusées à tort de fraude sur l’allocation familiale.

En décembre dernier, un rapport d’enquête parlementaire a révélé ces pratiques, à travers lesquelles les fonctionnaires ont mis fin aux aides accordées à des milliers de ménages, entre 2013 et 2019. Les familles, dont des marocaines, ont été accusées de fraude administrative et poussées à restituer rétroactivement les allocations de plusieurs années.

«De hauts responsables politiques, dont plusieurs ministres en fonction - notamment le ministre des Finances Wopke Hoekstra-, sont accusés d’avoir préféré fermer les yeux sur des dysfonctionnements dont ils avaient connaissance», a indiqué Les Echos. A la suite des révélations qui ont mis au grand jour des pratiques de fichage ethnique, trois ministres du gouvernement Rutte ont fait l’objet de poursuites.

Les représentants de la partie civile dénoncent une «discrimination et une violation des droits de l’enfant». Le rapport parlementaire épingle aussi les juges, pointant leur soutien à des pratiques administratives qui ne seraient pas conformes à la loi et un manquement à leur devoir de protéger des citoyens.

En conférence à La Haye, Mark Rutte a déclaré vendredi que «l’Etat de droit doit protéger ses citoyens contre un gouvernement tout-puissant, et ici, cela a terriblement mal tourné». Peu avant, le chef de l’exécutif a remis la démission de son gouvernement au roi Willem-Alexander.

Dans un mea culpa devant la presse, Mark Rutte a déploré que «des innocents ont été criminalisés, leurs vies ont été détruites et le Parlement a été incorrectement et incomplètement informé». Il a proposé, en retour, des compensations financières pour les familles victimes. La coalition gouvernementale, elle, s’effrite à deux mois des élections législatives aux Pays-Bas, attendues le 17 mars prochain.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com