Menu

Breve

Espagne : La justice refuse la protection à un Marocain converti au christianisme

Publié
Photo d'illustration. / DR
Temps de lecture: 1'

La chambre des contentieux de l’Audience nationale espagnole a rejeté, cette semaine, une demande de réexamen, formulée par un Marocain converti au christianisme, concernant la décision de son expulsion prise par les autorités espagnoles. Selon Noticias de Almeria, le ressortissant marocain était arrivé en avril 2019 en Espagne de manière irrégulière.

Les faits datent du 9 avril 2019, selon le jugement de la Chambre auquel le média espagnol a eu accès. Le ministère espagnol de l'Intérieur s'était opposé au réexamen de sa décision de refuser la protection internationale à ce Marocain, prise trois jours auparavant (le 6 avril), qui en avait fait la demande pour être un «chrétien libre en Espagne». Sa demande a été présentée le 28 mars 2019 depuis le Centre de séjour temporaire des immigrés de Murcie où il était détenu en attente de son expulsion pour séjour irrégulier en Espagne.

Le Marocain, qui avait fondé sa demande de protection internationale sur le fait qu’il n'a pas d'emploi permanent dans son pays, que son père l'aurait expulsé de chez lui en 2016 et qu’il vivait depuis dans la rue, avait alors «fait part de sa volonté de se convertir au christianisme». Il avait expliqué ainsi sa crainte d’être «persécuté» au Maroc pour apostasie s'il est expulsé, poursuit le média.

Toutefois, à l’Audience nationale, l'avocat de l'Etat s'est opposé à ces considérations. La Chambre des contentieux, en plus de rejeter la demande de réexamen de la décision de refus de protection internationale du 3 avril 2019, a condamné le Marocain à payer les frais occasionnés de cette affaire, conclut le média.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/