Menu

Breve

Maroc-Espagne : Le ministre de l’Intérieur joue au sapeur-pompier

Publié
Fernando Grande-Marlaska, ministre de l’Intérieur espagnol / DR
Temps de lecture: 1'

Le ministre espagnol de l’Intérieur joue au sapeur-pompier. Ce mercredi, Fernando Grande-Marlaska a tenté de dissiper tout mal entendu entre le Maroc et l’Espagne, suite aux déclarations de Saad-Eddine El Othmani sur la marocanité de Ceuta et Melilla. «Les relations avec le Maroc sont absolument stratégiques, directes et importantes. Depuis longtemps, nous sommes des partenaires fiables», s’est-il félicité lors d’un point de presse animé conjointement avec les ministres de la Défense et de l’Equipement.

Marlaska a souligné que la préparation du prochain sommet, prévu selon Mme Arancha Gonzalez en février, vont bon train mais sans entrer dans les détails, expliquant que cela relève des compétences de la ministre des Affaires étrangères. Néanmoins, il a tenu à ajouter que «la réunion de haut niveau entre deux pays qui se connaissent et coopèrent  quotidiennement est très importante».

Pour mémoire, les propos d’El Othmani sur Ceuta et Melilla ont suscité des réactions peu diplomatiques de la part de la première vice-présidente, Carmen Calvo, et de la ministre de la Défense, Margarita Robles. La sortie de ce mercredi de Fernando Grande-Marlaska intervient quelques jours après l’annonce de la commande de la Marine royale du Maroc d’un navire de guerre à la société publique espagnole Navantia.

Article modifié le 2021/01/14 à 10h30

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/