Menu

Article

Mauritanie : Un parti dénonce "une puissance étrangère" pour le putsch

Le président de l'Union des forces de progrès (UFP), parti de l'opposition, Monsieur Mohamed Ould Maouloud, a affirmé, jeudi soir, qu'une « puissance étrangère » se trouvait « derrière » le putsh survenu le 6 août dernier en Mauritanie.
Publié
DR
Temps de lecture: 1'
Au cours d'une conférence tenue à Nouakchott, Monsieur Maouloud, qui assure la présidence tournante du Front national pour la défense de la démocratie (FNDD), alliance de 12 partis politiques opposée au putsch, a insisté sur la nécessité, pour le peuple mauritanien, de « continuer le combat pour le retour à la légalité constitutionnelle par des moyens pacifiques ».

Selon Panapress, des observateurs font remarquer que parmi les pays voisins de la Mauritanie, le Royaume du Maroc et le Sénégal ont fait preuve « de compréhension » vis-à-vis des auteurs dudit putsch, appelé officiellement « Mouvement de rectification ». Le coup d'Etat est en revanche vivement condamné par l'Algérie. Le Mali ne s'est pas publiquement prononcé. Des cadres de l'UFP accusaient, paraît-il, en privé, le Maroc de chercher à « déstabiliser » la Mauritanie. Affaire à suivre...

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com