Menu

Breve

Une médecin condamnée à 10 mois de prison pour absence non justifiée à Essaouira

Publié
Photo d'illustration. / DR
Temps de lecture: 1'

Le tribunal de première instance d’Essaouira a condamné, cette semaine, une femme médecin exerçant au centre sanitaire de la municipalité de Talmsset (province d’Essaouira), à une peine de dix mois de prison ferme, assortie d’une amende de 10 000 dirhams. Selon Al ahdath Al Maghribiya, la même amende et une peine de huit mois de prison ferme ont été également infligées au chauffeur de l’ambulance de ladite commune.

Les deux responsables étaient poursuivis pour «négligence et non-assistance à personne en danger», dans le cadre d’une affaire qui remonte au mois de mai de l’année dernière. Une femme enceinte avait été transportée à bord d’une ambulance, pour un accouchement d’urgence au centre de santé de Talmsset. Dans un état critique, elle n’a trouvé personne sur les lieux pour prendre soin d’elle et l’aider à accoucher. Son mari a dû prendre une autre ambulance pour la transférer aux urgences de l’hôpital provincial Sidi Mohamed Ben Abdellah d’Essaouira.

Bien qu’elle ait fini par accoucher à bord de l’ambulance dans des conditions catastrophiques, la femme a été victime d'une grave hémorragie et a rendu l’âme quelques instants plus tard.

Plus de trente d’associations locales avaient alors signé une pétition commune appelant à l’ouverture d’une enquête, pour déterminer les responsabilités dans ce drame qui a secoué la région, conduisant le parquet à se saisir de l’affaire et poursuivre la médecin et le chauffeur de l’ambulance pour «négligence et non-assistance à personne en danger».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com