Menu

Breve

Rabat et Paris s'accordent pour une prise en charge des mineurs isolés en France

Publié
Les ministres de la justice du Maroc et de la France, Mohamed Benabdelkader et Éric Dupond-Moretti, lundi à Rabat. / DR
Temps de lecture: 1'

Les ministres de la justice du Maroc et de la France ont signé, ce lundi, une déclaration d’intention sur la prise en charge des mineurs isolés.

Selon l’ambassade de France au Maroc, Eric Dupond-Moretti et Mohamed Benabdelkader ont paraphé cette déclaration d’intention, dans le cadre de la visite du Garde des sceaux dans le royaume. La même source a souligné que le dossier des mineurs non accompagnés reste un «sujet prioritaire pour la France et le Maroc».

Lors de sa visite de deux jours, Dupond-Moretti est accompagné par les rapporteurs de la «Mission d’information sur les mineurs non-accompagnés», les députés Jean-François Eliaou (la République en marche) et Antoine Savignat (Les Républicains).

Paris souhaitait depuis plusieurs mois que Rabat accepte de rapatrier ces mineurs marocains depuis la France, pour alléger la pression des forces de l’extrême droite sur le président Macron qui instrumentalisaient ce dossier épineux.

Le sujet a été abordé lors du déplacement, au Maroc en octobre dernier, du ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, reçu par son homologue Abdelouafi Laftit ainsi que le chef de la diplomatie marocaine Nasser Bourita.

«Je me rendrai au Maroc et en Algérie. J’y travaille beaucoup avec Jean-Yves Le Drian, c'est une question à la fois de sécurité, de protection de l'enfance et de diplomatie, et nous devons absolument régler ce problème au niveau européen», avait-il confié à des médias de son pays en septembre.

Une occasion où il avait précisé qu’il s’agit de «16 000 mineurs isolés» en France, qui viennent du Maroc mais aussi de l’Algérie et que suivent notamment les départements.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com