Menu

Transports Publié

La Comarit a demandé la suspension de l'appel d'offres du ministère des Transports

Comarit ira, ira pas ? C’est la question que se posent les professionnels et observateurs du secteur maritime. Les navires de la société marocaine Comarit (regroupant Comarit et Comanav Ferry) sont à l’arrêt depuis des mois à cause de saisies répétitives suite à des redevances non honorées auprès des fournisseurs européens. 

Temps de lecture: 2'
DR

Voyant la campagne de retour des MRE s’approcher à grande vitesse, le ministère de l’Equipement et des Transports, voulant couvrir ses arrières, a lancé un appel d’offres pour le choix de transporteurs nationaux et internationaux pour assurer la navette entre le Maroc et le sud de l’Europe.

L’appel d’offre porte sur les lignes Tanger Med (Maroc) – Sète (France) avec une fréquence de 2 départs par semaine, Nador (Maroc) – Sète (France) avec une fréquence de un départ par semaine, Nador (Maroc) –Alméria (Espagne) avec une fréquence de 3 départs tous les 2 jours.

Face à la détermination de la tutelle maritime, Comarit a adressé une lettre au ministère lui demandant de surseoir à son appel d’offres. Pour le convaincre de prendre cette décision, l’armateur marocain promet un plan de dernière chance.

En effet, dans sa lettre, Comarit propose de confier la gestion des navires à une nouvelle entité. Cette dernière serait approchée suite à des démarches entreprises par Comarit conjointement avec CMA CGM pour trouver une solution à la crise de la compagnie marocaine. De même, Comarit s’engage aussi à trouver rapidement une solution à ses créances pour lever les saisies. Et pour finir, elle devait présenter au ministre un planning de remise en ligne des navires. Ce plan de choc devait être réalisé avant le 21 avril. C’est la date limite que Aziz Rabbah a imposé à Comarit pour démonter sa bonne foi et surtout sa capacité à redresser la situation.

D’après nos informations, au jour du 24 avril, le ministre n’a pas encore reçu les engagements promis par Comarit. Se résignera-t-il à adjuger les lignes maritimes objet de l’appel d’offres ? Tout le laisse croire, d’autant plus qu’il est impératif d’éviter une situation de monopole dans le détroit. Un monopole qui pourrait tenter les espagnols, actuellement seuls en exploitations dans le détroit, pour «manipuler» les tarifs dans un sens défavorables aux nationaux.

A l'heure actuelle, seule une compagnie a répondu présent à l’appel d’offre de Rabbah. Il s’agit de l’Italienne GNV. 

Lettre adressée à la Comarit par le ministère des Transports

Lettre envoyée par le ministère du transport à la Comarit

les marins
Auteur : moh93140
Date : le 26 avril 2012 à 19h52
en sont fous des marins mal en net
et les marins?
Auteur : 2002nidal
Date : le 26 avril 2012 à 11h29
ET CES Pauvres MARINS EMPRISONNES DANS CES BATEAUX SANS SALAIRE,personne ne pensent a eux,on ne pense que devises que vont ramener les MRE
Non,aux didigeants malhonnetes!!
Auteur : aswatfree
Date : le 26 avril 2012 à 00h16
Monsieur le ministre, cette histoire de comarit/comanav dure depuis déjà trop longtemps
Et la plupart des MRE ne feront plus confiance à ses dirigeants malhonnêtes.
Ouvrez le Maroc a la concurrence et ne le laisser pas renfermer sur soi même.
La GNV risque de se retirer si vous tardé à répondre a leurs demande.
A ce jour beaucoup de MRE songent à partir passer leurs vacances ailleurs
Honte à la Comarit
Auteur : tangerois034
Date : le 25 avril 2012 à 14h13
Monsieur Le Minsitre,

Il est grand temps de permettre à la GNV la possibilité d'exploiter la ligne Sète Tanger notamment. La Comarit ne cherche qu' à s'accrocher par tous les moyens, alors qu'elle n'est plus aucune crédibilité...
Les MRE vous demandent d'agir très vite, car la demande est là, des milliers de gens attendent de pouvoir réserver leurs billets sur Sète Tanger auprès d'une compagnie sérieuse, avec des bateaux propres et biens entretenus, et surtout des prix abordables...

L'appel d'offre étant arrivé à terme, nous attendons donc de connaitre le nom de la compagnie qui a été retenue (a-priori la GNV), car l'exploitation comme vous le savez doit débuter le 1er mai 2012........
Les bateaux comarit et comanav Sète Nador et Tanger bloquer depuis le 7 Janvier 2012
Auteur : moh93140
Date : le 25 avril 2012 à 11h16
il attend quoi le misintre des transports Mr Aziz Rabbah ? Les bateaux comarit et comanav Sète Nador et Tanger sont bloquer depuis le 7 Janvier 2012 ! ! Les gens en on marre !C'est bientot les vacances ??????qui refuse des offre Gnv
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
MahkamaGate