Menu

Breve

Etats-Unis : Les importations de produits fertilisants de l’OCP seront taxées

Publié
Un engin dans la mine de Phosboucraâ située au Sahara. / Ph. OCP
Temps de lecture: 1'

Mosaic Company a remporté son bras de fer contre l’OCP et la société russe PhosAgro. Le département du Commerce des Etats-Unis a annoncé, mardi, qu’il compte taxer les importations de produits fertilisants du groupe marocain à hauteur de 23,46% et 20,94% pour le groupe russe, indique l’agence Reuters.

Une décision qui faite suite à la plainte déposée, fin juin, par Mosaic contre ces deux principaux concurrents sur le marché américain. La société US avait alors justifié sa requête par «les importants volumes en provenance du Maroc et de la Russie, subventionnées injustement, et qui causent un préjudice conséquent» pour ses intérêts.

L'année dernière, les importations américaines d'engrais phosphatés du Maroc étaient évaluées à environ 729 millions de dollars alors que celles de la Russie s'élevaient à environ 299 millions de dollars, rapporte la même source citant les données du département du Commerce.

Fin août, l’agence d’information internationale Rossia Sevodnia avait annoncé que «la Russie et le Maroc ont réduit presque entièrement l’approvisionnement des Etats-Unis en phosphate».

Des révélations qui corroboraient en effet l’annonce faite le mardi 4 août par Joc O’Rourke, le président et chef exécutif au sein de Mosaic, à l’occasion d’une discussion avec des analystes financiers et des représentants de banques internationales aux Etats-Unis. Les professionnels aux Etats-Unis qui «importent des produits de l’OCP ou de Russie ont définitivement pris du recul (…) Nous avons constaté une baisse en juillet de ces importations», s’était-il félicité.

Pour mémoire, le 24 juillet dernier, deux hauts cadres de l’OCP avaient confié à l’agence Reuters, sous couvert d’anonymat, que «l’Office chérifien des phosphates n’écarte pas de suspendre ses exportations de produits fertilisants vers les Etats-Unis. Le groupe pourrait réorienter ses exportations vers d’autres marchés».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/