Menu

Article

Al Andalus : Un cimetière, témoin de la présence musulmane à Saragosse

Une découverte fortuite donne une nouvelle perspective sur la présence musulmane dans la région de Saragosse.

Publié
Les ouvriers sont tombés de manière inattendue sur un cimetière islamique utilisé du VIIIème au XIème siècle. / DR
Temps de lecture: 2'

Un projet routier à Tauste, nord-est de l'Espagne, a permis de découvrir l'un des plus anciens cimentières du pays de l'époque islamique, avec environ 400 tombes musulmanes.

Selon Ancient-Origins et Arab News, les ouvriers sont tombés de manière inattendue sur un cimetière islamique utilisé du VIIIème au XIème siècle, permettant ainsi une découverte chanceuse qui remet en question les croyances antérieures sur les colonies musulmanes de la région. Ce cimetière s’avère ainsi comme l'un des plus ancien de l'ère islamique et des mieux préservés du pays.

La première des anciennes tombes musulmanes découverte a surpris les ouvriers alors qu'ils élargissaient une route de la petite municipalité près de la ville de Saragosse. La vaste nécropole, qui s'étend sur plus de cinq acres (environ 2 hectares), démontre que la population musulmane de la région était plus grande qu'on ne le croyait. Avant le début des fouilles récentes, les sources traditionnelles et écrites pensaient que la présence musulmane était essentiellement «fortuite et même inexistante» dans cette ville.

Miriam Pina Pardos, directrice de l'Observatoire anthropologique de la nécropole islamique de Tauste avec l'association culturelle El Patiaz, a déclaré à CNN que l'association culturelle avait vu les indices selon lesquels la ville abritait autrefois une importante population musulmane, avant même que les tombes ne soient découvertes.

Présence musulmane stable de plus de 4 siècles

Rafael Laborda, l’un des archéologues ayant fouillé l'ancienne nécropole islamique, a ajouté que ce cimetière appartenait à une communauté musulmane stable qui a vécu dans la région plus de quatre siècles.

En 711 après J.C., les musulmans ont conquis la péninsule ibérique, qu'ils baptisent Al Andalus, depuis le Maroc. Il ne leur a fallu que sept ans pour contrôler le territoire. Ce dernier fera partie, par la suite, du territoire sous contrôle du Maroc sous les Almoravides et les Almohades. Mais au XVème siècle, le contrôle musulman de la péninsule était en déclin et en 1492, les chrétiens reconquièrent la région.

Paleoymás SL, la société d'archéologie en charge des fouilles du site, a déclaré que tous les restes humains seront retirés du site dans un délai d'un mois. La plupart des vestiges sont bien conservés, à l'exception de quelques sépultures qui ont été endommagées par des tuyaux. Tous les squelettes avaient été enterrés selon les coutumes islamiques, positionnés sur la droite et face au sud-est en direction de La Mecque.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/