Menu

Breve

Islam : Les services de Darmanin créent la confusion entre le Conseil des imams de France et le CCIF

Publié
Gérald Darmanin, ministre français de l'Intérieur / Ph. POOL - AFP - Bertrand Guay
Temps de lecture: 1'

Quelques jours après la notification de dissolution du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) par le gouvernement, l’association est revenue sur les arguments présentés par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, à travers les déclarations de son département au cours des derniers mois. L’organisation a estimé, samedi, que «beaucoup d’éléments» qui fondent cet argumentaire «sont soit biaisés, soit totalement mensongers».

Ce déséquilibre s’illustre notamment par le fait que Gérald Darmanin présente le militant islamiste et fondateur du Collectif Cheikh Yassine, Abdelhakim Sefrioui, comme un ancien trésorier du CCIF. Selon l'association, l’homme en question «n’a été ni trésorier, ni salarié, ni membre, ni même adhérent» de l’association. «Le ministère de l’Intérieur confond sans doute avec le ‘Conseil des imams de France’ (CIF), ce qui fait preuve soit de son incompétence, soit de sa mauvaise foi», a rétorqué la structure.

Concernant les liens présumés du CCIF avec les Frères musulmans, l'association rappelle une déclaration de Bernard Godard, ancien conseiller du ministère de l’Intérieur : «J’en ai un peu marre de cette rumeur de collusion entre le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) et les Frères musulmans, des termes qui foutent la trouille en France. C’est tout simplement faux.»

Fustigeant une «violation flagrante de l’Etat de droit» à travers la décision gouvernementale de dissolution, le CCIF a affirmé qu’il répondra «à chacune de ces accusations». «En plusieurs parties, nous publierons donc les éléments qui nous sont reprochés, et nous y apporterons des réponses», a insisté le Collectif, bien qu’il se dise être «passé à une autre étape de son histoire». A la suite des polémiques, l’association a annoncé, en octobre, la possibilité d’internationaliser ses actions.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/