Menu

Breve

ONU : Pour Omar Hilale, le Polisario «s’est disqualifié» de la participation politique en rompant le cessez-le-feu

Publié
Omar Hilale, ambassadeur permanent du Maroc à l'ONU / DR.
Temps de lecture: 2'

En violant l’accord de cessez-le-feu, le Polisario «s’est disqualifié» de toute participation au processus politique sur le Sahara marocain et a montré qu’il n’a pas de place autour des tables-rondes, a affirmé, vendredi sur la chaîne de télévision CNN International, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc à l’ONU, Omar Hilale.

Invité de l’émission «Connect the World», animée par la présentatrice Becky Anderson, Omar Hilale a rappelé que c’est bien le Polisario et ses milices armées qui sont à l’origine des tensions dans la zone tampon d’El Guerguerat, où ils ont ramené, le 21 octobre dernier, des femmes et des enfants, en plus d’éléments armés, pour bloquer la circulation civile et commerciale au niveau de ce point de passage.

«Il y a un temps pour la diplomatie et un temps pour l’action», a expliqué le diplomate marocain, ajoutant que face au refus du Polisario d’obtempérer aux appels du chef de l’ONU, le Maroc n’a eu d’autre choix que de conduire une opération de génie civile.

Cette opération menée par les Forces armées royales (FAR) a été conduite en plein jour, en présence d’observateurs onusiens, a tenu à préciser l’ambassadeur, ajoutant qu’aucun civil n’a été blessé ou touché durant cette opération.

A cet égard, Omar Hilale a affirmé que «l’instrument du référendum au Sahara est bel et bien mort et enterré depuis plus de deux décennies» et que l’on «ne peut nullement ressusciter les morts».

«Le Conseil de sécurité ne fait aucune mention du référendum dans toutes ses résolutions adoptées au cours des vingt dernières années», a-t-il rappelé.

Evoquant la solution politique au conflit du Sahara, l’ambassadeur a affirmé qu'elle consiste en une large autonomie sous la souveraineté et l’intégrité territoriale du Maroc. «La solution de l’autonomie a été, depuis sa présentation, qualifiée par le Conseil de sécurité de sérieuse et crédible, et elle a été discutée lors des deux tables-rondes tenues sous la conduite de l’ancien président Horst Köhler», a rappelé Omar Hilale.

«Le Maroc, et comme sa majesté le roi l’a affirmé, n’est pas en guerre, mais il se réserve le droit de se défendre et de défendre sa population, son territoire et son intégrité territoriale. Et c’est ce qui s’est passé ces derniers jours», a dit le diplomate marocain.

«Alors que le monde célèbre aujourd’hui la journée internationale de l’enfant, vous savez ce que le Polisario est en train de faire ? Il a mobilisé et embrigadé des enfants et les a envoyés à El Guerguerat, et maintenant il les prépare pour la guerre, les privant ainsi de leur enfance et innocence», a conclu l’ambassadeur.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/