Menu

Article

Cinq pays dont le Maroc normaliseront leurs relations avec Israël, selon le ministre des Renseignements

Cinq pays, dont le Maroc, normaliseront prochainement leurs relations avec Israël, a déclaré mardi Eli Cohen, ministre israélien des renseignements à la télévision israélienne Channel 20. Le responsable a promis que les annonces pleuvront après l’élection présidentielle américaine du 3 novembre.

Publié
Le ministre israélien des renseignements Kulanu parliament member Eli Cohen. / Ph. Miriam Alster - Flash90
Temps de lecture: 3'

Le ministre israélien des renseignements, Eli Cohen a déclaré mardi, dans un entretien à la télévision Channel 20 que son pays intensifie les contacts avec des Etats pour normaliser leurs relations. Il a ainsi assuré que des annonces auront lieu juste après les résultats de l’élection présidentielle américaine de 2020, prévue mardi 3 novembre, rapporte i24news.

Eli Cohen a ainsi dévoilé que Tel Aviv tente de normaliser ses relations avec «cinq pays arabes : l’Arabie saoudite, Oman, Qatar, le Niger et le Maroc». Le ministre israélien des renseignements a rappelé avoir dévoilé, au lendemain de la signature de l’accord de normalisation entre Israël et les Emirats arabes unis, qu’«il y aurait d’autres accords à venir avec d’autres pays du Golfe et de l’Afrique». «C’était le cas avec le Bahreïn et le Soudan qui ont rejoint cette voie historique», a-t-il ajouté.

Eli Cohen a noté que ce dont la région est actuellement témoin «s'inscrit dans le cadre de transformations historiques majeures, et du point de vue d'une puissance économique et militaire israélienne». Et de citer «la détermination américaine à poursuivre cette marche, qui se traduit par la formation d'un front fort qui comprend l'Égypte, le Soudan, Bahreïn et les Émirats arabes unis, contre l'axe du mal dirigé par l'Iran et Erdogan (le président turc, ndlr)».

Cette déclaration fait suite à une autre, tenue par un représentant du judaïsme marocain. Lundi, Simon Haim Skiran, secrétaire général de la Fédération française du judaïsme marocain a rapporté, sur sa page Facebook, qu’une réunion se serait déroulée récemment à New York entre «des diplomates américains, israéliens et marocains pour poser les bases d'une normalisation des relations entre Israël et le Maroc». Une information à prendre, toutefois, avec des pincettes, étant donné que Simon Haim Skiran ne cite pas de sources pour soutenir ses propos.

Des annonces qui inquiètent les militants pro-Palestine au Maroc

Du côté du Maroc, bien que les officiels préfèrent ne pas réagir à ces informations, les militants pro-Palestiniens continuent de guetter les annonces. Vendredi 18 septembre, des dizaines de personnes ont observé un sit-in devant le siège du Parlement à Rabat pour condamner toute normalisation avec Israël. A l’appel d’un collectif réunissant une trentaine d’associations, de syndicats et de partis politiques de gauche, l’action de protestation a été l’occasion pour les organisateurs de dénoncer l’établissement de relations diplomatiques entre les Emirats arabes unis et le Bahreïn avec l’Etat hébreu et de marteler que la «Palestine est une cause nationale pour les Marocains».

Cette protestation intervient alors que des médias israéliens et américains, comme la chaîne CNN, avaient notamment cité, le Maroc, Oman et le Soudan comme prochains signataires d’accords de paix avec Israël, après l’annonce concernant les Emirats et le Bahreïn, le mois dernier.

Les militants anti-normalisation avec Israël ne manqueront pas de réagir alors que le Soudan a lui aussi finalisé son accord de normalisation des relations avec l’Etat hébreu au cours de la semaine dernière pour une annonce faite cette semaine.

Israël ne cache pas son intention de reprendre ses relations diplomatiques avec le royaume. En effet, en février dernier, des médias israéliens et américains avaient attribué au Premier ministre, Benjamin Netanyahu, une opération de lobbying pour convaincre les Etats-Unis de reconnaitre la souveraineté marocaine sur le Sahara, en échange du rétablissement de relations diplomatiques officielles entre Tel Aviv et Rabat.    

La déclaration du ministre israélien des renseignements reste la première d’un responsable israélien à visage découvert, mettant ainsi le Maroc dans la liste des prochains Etats à tisser des liens diplomatiques avec l’Etat hébreu.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/