Menu

Breve

#BoycottFrance : Le CFCM appelle à «défendre l'intérêt» de l'Hexagone

Publié
Mohammed Moussaoui, le président du CFCM. / Ph. Matthieu Alexandre - AFP
Temps de lecture: 1'

Sur les pas de la Grande mosquée de Paris, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a appelé ce lundi les musulmans de l'Hexagone à «défendre l'intérêt» de la France, «grand pays où les musulmans ne sont pas persécutés».

Dans une déclaration à l’AFP, Mohammed Moussaoui, le président du CFCM a affirmé que «la France est un grand pays, les citoyens musulmans ne sont pas persécutés, ils construisent librement leurs mosquées et pratiquent librement leur culte». «Nous savons que les promoteurs de ces campagnes disent défendre l'islam et les musulmans de France, nous les appelons à la sagesse (...) toutes les campagnes de dénigrement de la France sont contre-productives et créent de la division», a-t-il ajouté en réaction à la campagne de boycott des produits français, lancés par des internautes de pays musulmans, mécontents des derniers propos d’Emmanuel Macron.

Au sujet des caricatures, le président du CFCM a souligné que la loi «n'oblige pas à aimer ces caricatures, elle leur donne même le droit de les détester», mais dit soutenir la position du président Macron qui, selon lui «appelle à ne pas renoncer à la caricature, toutes les caricatures, sous la pression des terroristes».

Hier, le recteur de la Grande mosquée de Paris, Chems-eddine Hafiz a condamné «fermement les appels au boycott des produits français» qui émanent, selon lui, de «ceux qui ont toujours instrumentalisé l’islam à des fins politiques».

Un peu plus tôt, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a estimé que cette campagne dénaturait «les positions défendues par la France en faveur de la liberté de conscience, de la liberté d’expression, de la liberté de religion et du refus de tout appel à la haine».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/