Menu

Breve

Le parti de l’Istiqlal appelle à ouvrir un dialogue sur l’islamophobie et l’extrémisme religieux

Publié
Rassemblement contre l'islamophobie à Toulouse, le 27 octobre 2019. / Ph. Xavier De Fenoyl - MAXPPP
Temps de lecture: 1'

La commission exécutive du Parti de l’Istiqlal a appelé, dimanche, à l’ouverture d’un débat sur les questions liées à l’extrémisme religieux et à l’islamophobie, tout en alertant sur «les campagnes idéologiques et les politiques ciblant l’islam dans ses symboles».

Dans un communiqué, la commission du parti a exprimé ses «inquiétudes» quant à la tournure de ces débats en France, évoquant une «tendance dangereuse et des réactions contre l’islam ou les musulmans», ainsi que l’«escalade d’islamophobie» qui a suivi la décapitation du professeur Samuel Pary. La formation a par ailleurs qualifié cet acte terroriste de «barbare et rejeté du point de vue de la religion, des lois et des civilisations».

Cependant, le parti a fait part de «son profond mécontentement et sa ferme condamnation la persistance à publier des dessins portant atteinte au prophète Mohammed et affectant le sentiment religieux commun aux musulmans du monde, particulièrement en France».

Dans ce sens, la commission a exprimé sa «crainte des conséquences dangereuses de cette démarche», estimant que cette attitude n’allait pas avec le respect des notions sacrées à toutes les religions et à toutes les croyances, dans le cas du respect des sentiments humains.

La formation a appelé à «un véritable dialogue sur les questions liées à l’extrémisme et à l’islamophobie, afin de trouver des solutions inclusives et qui n’excluent pas, sur la base de valeurs de la coexistence et loin des approches qui ne font qu’alimenter d’extrémisme, la haine et les hostilités, en France et ailleurs».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/