Menu

Breve

Les manifestations se multiplient dans les pays musulmans suite aux propos du président Macron

Publié
Au Koweït, des enseignes ont organisé le boycott des produits français / Ph. AFP
Temps de lecture: 1'

Au cours d’un weekend les appels sur les réseaux sociaux se sont multipliés, dans des pays musulmans, pour boycotter les produits français. Des manifestations se sont également tenus, en protestation contre les propos du président Emmanuel Macron sur l’islam. Samedi, près de 200 personnes se sont ainsi rassemblée à Jaffa, devant la résidence de l’ambassadeur de France en Israël. En Palestine, l’AFP décrit des manifestations également dans la bande de Gaza, où des photos d’Emmanuel Macron ont été brûlées au cours des rassemblement.

En Turquie, c’est le président Recep Tayyip Erdogan qui s’est adressé à deux reprises à son homologue français. La semaine dernière, le chef d’Etat turc a reproché à la France son traitement à l’égard de la communauté musulmane du pays, surtout après le discours concernant le projet de loi sur le séparatisme. Samedi à la télévision, le président Erdogan a reproché à Macron ses propos, tenus mercredi lors de l’hommage à l’enseignant décapité Samuel Paty. Au cours de cette intervention, le chef d’Etat français a promis que le pays continuerait de défendre la mise en circulation des caricatures du prophète Mohammed.

A la suite de ces propos, les appels au boycott des produits français se sont multipliés en Turquie, en Iran, en Jordanie et au Koweït. Dans le même contexte, l’Organisation de coopération islamique (OCI) a déploré «les propos de certains responsables français (...) susceptibles de nuire aux relations franco-musulmanes».

Ce dimanche, le ministère français des Affaires étrangères a appelé les gouvernements des pays concernés à faire «cesser» les mobilisations pour le boycott et les manifestations, arguant qu’elles émaneraient d’une «minorité radicale».

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/