Menu

Breve

France : Deux musulmanes agressées au pied de la tour Eiffel, une suspecte placée en garde à vue

Publié
Photo d'illustration. / Guillaume Horcajuelo - EPA/MAXPPP archives
Temps de lecture: 1'

Deux femmes françaises d'origine algérienne ont été blessées au couteau dimanche soir sur le champ de Mars, à la suite d'un différend lié à un chien non tenu en laisse et non pas à cause du voile islamique. Selon le Check News du journal Libération, Une enquête est ouverte et une suspecte a été interpellée.

Depuis dimanche, une vidéo et trois photos partagées en ligne ont rapporté l’agression au couteau d’une famille de neuf personnes, parmi lesquelles des femmes portant le voile, au pied de la tour Eiffel, explique le média.

«Les faits décrits se sont effectivement produits dimanche soir, un peu avant 20 heures, à proximité de la tour Eiffel», reconnait le média français, après avoir contacté les pompiers de Paris. Ceux-ci ont ainsi évoqué une intervention sur deux femmes blessées à l’arme blanche, présentant des plaies notamment au niveau du dos et du flanc, «transportées en urgence absolue à l’hôpital».

Ils précisent aussi que l’altercation entre deux groupes de personnes aurait pour point de départ un différend lié à un chien non tenu en laisse. La préfecture de police de Paris, de son côté, a confirmé cette version, précisant qu’une enquête a été ouverte et confiée au commissariat du VIIe arrondissement de la capitale.

Kenza, l’une des victimes, a également confirmé que l’agression est le résultat d’une altercation à propos des chiens non tenus en laisse, sans évoquer de mobile islamophobe. Mais elle a indiqué que des insultes racistes («sale arabe» sic) auraient été proférées et qu’un voile aurait été arraché durant la bagarre.  

Cette musulmane indique qu’elle se trouve toujours à l’hôpital, ainsi que sa cousine, précisant qu’elles n’ont pas encore porté plainte à l’heure actuelle.

Le parquet de Paris précise de son côté que la personne interpellée, accusée d’homicide volontaire, est actuellement placée en garde à vue.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/