Menu

Breve

Enseignant décapité : Le PJD dément l’appartenance d’Abdelhakim Sefroui au parti

Publié
Abdelhakim Sefrioui, placé en garde à vue dans l’affaire du meurtre du professeur d’un collège de Conflans-Saint-Honorine / DR
Temps de lecture: 1'

Abdelhakim Sefrioui, le Franco-marocain placé en garde à vue dans l’affaire de l’enseignant retrouvé décapité près d’un collège des Yvelines, n’est pas un militant du PJD. Une affirmation portant la signature de la section de la formation islamiste à Paris dans un démenti publié dimanche 18 octobre sur le site officiel de la Lampe.

«Pour éclairer l'opinion publique, nous assurons que l'intéressé n'est pas un membre de la branche du parti en France et n'a aucun lien avec le Parti de la Justice et du Développement.»

PJD - Paris

La veille, un média marocain a avancé que Sefrioui serait un adhérent du PJD. La section parisienne du parti indique, dans sa réaction, que la publication en ligne arabophone est «spécialisée dans le mensonge et la calomnie envers le Parti de la Justice et du développement, de ses dirigeants, de ses ministres et de ses électeurs».

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/