Menu

Breve

Quotient électoral : El Othmani condamne les atteintes à «l’héritage propre d’El Youssoufi»

Publié
DR
Temps de lecture: 1'

C'est avec la casquette de secrétaire général du PJD que Saad-Eddine El Othmani a pris part ce samedi 17 octobre à une conférence organisée par le secrétariat régional du parti à Fès consacrée aux lois électorales, rapporte le site officiel de la Lampe.

A cette occasion, il a réitéré le rejet de la Lampe de toute modification du quotient électoral pour qu’il soit calculé sur la base des électeurs inscrits dans une circonscription et non plus sur le suffrage exprimé. En revanche, il s’est dit ouvert à «toutes les propositions d’amendements visant à consolider la confiances des citoyens en les partis politiques, combattre l’achat des voix et contribuer à la transparence des élections».

El Othmani a saisi cette tribune pour exprimer son «étonnement» quant à la position «étrange» des partis qui avaient soutenus ces lois électorales proposées en 2002 par le gouvernement dirigé par Abderrahmane El Youssoufi. «Ils étaient alors à la majorité et nous à l’opposition», a-t-il rappelé. Et de noter, non sans regret, qu’il y a des manœuvres de certains «membres du parti de feu El Youssoufi  qui veulent en finir avec cet l’héritage propre» de l’ancien Premier ministre. Une allusion à  Driss Lachgar qui réclame depuis plusieurs semaines le changement du calcul du quotient électoral.

Saad-Eddine El Othmani a conclu son intervention en invitant les formations politiques à s’éloigner de la politique du «bricolage» si elles veulent réellement vaincre le PJD aux législatives de 2021.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/