Menu

Breve

Amnesty International appelle le Maroc à «mettre fin à la campagne de harcèlement» contre Monjib

Publié
L'universitaire et militant Maati Monjib. / DR
Temps de lecture: 2'

L’ONG Amnesty International a appelé, lundi, les autorités marocaines à «mettre fin à la campagne de harcèlement et à abandonner toutes les fausses accusations portées» contre l’historien et militant Maati Monjib ainsi que sa famille.

Dans un communiqué partagé sur son compte Twitter, l’ONG a rappelé que l’universitaire et défenseur des droits humains a entamé une grève de la faim de trois jours pour protester contre ce qu’il considère comme «harcèlement répété des autorités», après la décision du procureur du roi près la Cour d’appel de Rabat, le 7 octobre, d'ouvrir une enquête préliminaire contre lui et les membres de sa famille pour soupçons de blanchiment de capitaux.

«Nous appelons les autorités marocaines à mettre fin à cette campagne de harcèlement et à abandonner toutes les fausses accusations portées contre lui et sa famille. Maati Munjib est pris pour cible depuis 2015, date à laquelle il a été poursuivi avec des accusations liées à ses activités institutionnelles et à ses écrits journalistiques», rappelle Amnesty, qui précise qu’une nouvelle audience est prévue le 29 octobre pour examiner cette affaire.

Elle rappelle aussi avoir publié, le 10 octobre de l’année dernière, un rapport «dénonçant le ciblage par les autorités marocaines de Maati Monjib et de l’avocat Abdessadek El Bouchtaoui par le biais d’un programme d’espionnage de la société israélienne "NSO"».

L’historien et militant Maati Monjib a annoncé, dimanche, entamer une grève de la faim pour «protester contre le harcèlement policier et judiciaire» contre lui et sa famille.

Mercredi dernier, le procureur du roi près le tribunal de première instance de Rabat a annoncé que l'enquête préliminaire concernant Maati Monjib et des membres de sa famille a été ouverte suite à une saisine reçue par le parquet général de la part de l’Unité de traitement du renseignement financier (UTRF) qui comprend des données sur des faits susceptibles de constituer une infraction de blanchiment de capitaux.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/