Menu

Breve

Sahara : Le ministre des Finances de l’Afrique du sud appelle à prendre les armes contre le Maroc

Publié
Tito Mboweni, ministre des Finances sudafricain / DR
Temps de lecture: 2'

Le gouvernement sud-africain se mobilise pour défendre les positions du Polisario. Cette mobilisation ne concerne plus seulement les ministres des Affaires étrangères et des représentants du pays auprès des Nations unies et des organisations internationales. Le ministre des Finances, Tito Mboweni, a rallié ce groupe mais à sa manière. Il s’est adressé dans des tweets à ses «frères et sœurs d’armes» dans des partis africains, d’Amérique centrale et même en Asie, leur demandant d' «en terminer avec la question du Sahara occidental. L’hésitation est inefficace».

Cet appel est destiné essentiellement au Front révolutionnaire pour l’indépendance du Timor Oriental (Fretelin), l’Organisation du peuple du Sud-Ouest africain (Swapo Namibie), le Front de libération du Mozambique (Frelimo), l’Union nationale africaine du Zimbabwe(ZANU), l’Union du peuple africain du Zimbabwe (ZAPU), le mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA) et l’Etat du Nicaragua où le Front sandiniste de libération nationale du couple Ortega est au pouvoir.

«Pourquoi de nos jours, un pays africain s’autorise à en coloniser un autre ? Frères et sœurs, non, cela doit prendre fin. La liberté pour le Sahara Occidental doit intervenir maintenant. Ce truc de diplomatie ne fonctionne pas. Soyons haut et fort !», a-t-il insisté.

Les messages de Tito Mboweni, visiblement très nostalgique de l'époque de la Guerre froide, constituent une rupture avec les traditionnels appels lancés par des responsables sud-africains devant des tribunes internationales en faveur du Polisario. Ils viennent envourager les membres du mouvement de Brahim Ghali qui menacent d’une reprise des armes contre le Maroc, notamment quand Mboweni affirme que «ce truc de diplomatie pas ne fonctionne pas».

Par ailleurs le choix des destinataires de ses messages n’est pas innocent. Tous les partis cités par le ministre ont gagné le pouvoir après des années de luttes armées contre le colonisateur ou des dictatures militaires.

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/