Menu

Breve

Congrès du MSP : La fronde à la nouvelle direction s’élargit

Publié
Haj Ahmed Barkallah, leader du MSP. / DR
Temps de lecture: 1'

Les voix contestant les résultats du premier congrès du Mouvement Sahraoui pour la Paix (MSP), tenue le 3 octobre par visioconférence, se multiplient. Outre la défection des membres de Dakhla, Laâyoune connait également une large fronde contre la direction du MSP. Ses auteurs demandent officiellement l’organisation d’un autre conclave afin d’élire une nouvelle équipe dirigeante.

Face à la montée des critiques, il est lieu de noter que le MSP a opéré une révision de son discours. Désormais, le Mouvement plaide pour l’exercice du droit à l’autodétermination du peuple sahraoui alors que cette revendication n’avait pas eu droit de cité dans le communiqué du 22 avril annonçant la fondation du MSP. Le texte avait seulement défendu «une solution pacifique consensuelle et durable» à la question du Sahara occidental.

Ce n’est, d’ailleurs, pas le seul changement dans la communication du MSP. Celui-ci a «exhorté» mardi les autorités marocaines à «libérer le groupe des détenus de Gdim Izik», alors que ce point n’a pas été abordé lors du congrès du 3 octobre.

Toutes les organisations dissidentes du Polisario ont échoué à s’imposer comme alternative ou contester la légitimité du Front, telles Khat Achahid et l’Initiative sahraouie pour le changement. Le Mouvement Sahraouis pour la paix sera-t-il le prochain sur la liste ?

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/