Menu

Breve

Maroc : Crédit Agricole fait progresser son PNB de 9% au premier semestre 2020

Publié
Photo d'illustration / DR.
Temps de lecture: 2'

Bien que la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus montre son impact économique, le Groupe Crédit Agricole du Maroc a enregistré une performance de son produit net bancaire (PNB) à 2,1 milliards de dirhams, soit une progression de 9% au terme du premier semestre 2020. «Cette performance est liée essentiellement à la progression de la marge d’intérêt et du résultat sur opérations de marché», indique un communiqué.

Le résultat net consolidé est par ailleurs de 418 millions de dirhams (+3%) et le résultat du net part de 449 millions de dirhams (+10%), hors impact de la contribution au Fonds de soutien pour la gestion de la pandémie ou du provisionnement au titre du «Forward Looking» en anticipation des risques liés à la crise.

Selon la même source, le Groupe Crédit Agricole du Maroc a atteint 87 milliards de dirhams (+3%) d’encours d’épargne mobilisée et a hissé l’encours du financement de l’économie à 89 milliards de dirhams (+6,4%).

Dans un autre registre, le produit net bancaire a atteint 2 milliards de dirhams et le résultat net 250 millions de dirhams, hors impact du don au Fond covid-19. Ces indicateurs, pour la banque, «marquent des progressions respectives de 12% et 4% au titre du premier semestre 2020».

«En constatant une provision supplémentaire de 350 millions de dirhams au cours du premier semestre 2020, la banque a renforcé les provisions pour risques généraux en les portant à 1,3 milliards de dirhams, soit 1,5% de l’encours sain des crédits à la clientèle», indique encore le groupe.

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc se dit ainsi impliqué dans le plan national de relance économique, «après avoir contribué à l’opération Tadamoun pour la distribution des indemnités CNSS et des aides financières servies par le Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie, auquel il a lui-même participé à hauteur de 200 millions de dirhams».

Durant le premier semestre 2020, plusieurs actions ont été maintenues, comme la poursuite des offres Intelaka, pour l’accompagnement et le financement des petites entreprises et porteurs de projets éligibles dans le monde rural. Une enveloppe supplémentaire de crédits de 1,5 milliards de dirhams a également été mobilisée, pour pallier les effets de la baisse de la pluviométrie sur les exploitants. Les échéances de crédit ont été reportées, pour soutenir les clients impactés par la crise, rappelle encore le goupe.

Soyez le premier à donner votre avis...
Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com
/