En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

L'ambassadeur pour plus de promotion du Maroc en GB

L'ambassadeur du Maroc en Grande-Bretagne, M. Mohamed Belmahi a plaidé, mercredi, pour davantage d'efforts, en particulier au niveau de la communication, pour faire connaître les atouts et les potentialités du Maroc auprès de la communauté d'affaires britannique.

Dans un entretien à la MAP en marge d'un séminaire, organisé à Londres par le département britannique du commerce et de l'investissement sur les opportunités d'investissement au Maroc, le diplomate a loué cette initiative qui vient, a-t-il dit, combler un déficit d'information, relevant l'importance de ce genre de rencontres pour faire connaître les reformes mises en oeuvre pour la mise à niveau de l'économie marocaine ainsi que les avancées réalisées par le Royaume sur la voie de la libéralisation et du renforcement de l'économie du marché.

Le séminaire, qui a vu la participation du groupe Omnium Nord Africain, de la bourse de Casablanca et du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières (CDVM), a pu donner une image claire et transparente et présenter les avantages compétitifs du Maroc ainsi que les problèmes que le Royaume est en train de résoudre dans le cadre de la démocratie et de la monarchie constitutionnelle.

M. Belmahi a tenu à rappeler, dans ce contexte, la visite de travail effectuée la semaine dernière à Londres par le Premier ministre, M. Driss Jettou, laquelle visite, a-t-il dit, s'inscrivait en droite ligne avec la dynamique des bonnes relations qui ont toujours liées le Maroc et la Grande-Bretagne.

Le déplacement de M. le Premier ministre dans la capitale britannique est intervenu au point nommé d'autant plus que le Royaume-Uni présidera durant le deuxième semestre de 2005 le G-8 et le Conseil de l'Union européenne, a-t-il ajouté.

Cette visite a donné un nouvel élan aux relations de la Grande-Bretagne avec le Maroc, qualifiées d'excellentes par la partie britannique, et ouvert encore plus les perspectives pour l'élargissement de la coopération économique avec le Royaume-Uni, qui abrite la célèbre City, premier investisseur dans le monde et deuxième plus grande place financière dans le monde, a encore dit le diplomate.

Pour M. Belmahi, le cadre pour la promotion des échanges commerciaux entre les deux pays et pour la consolidation des investissements britanniques au Maroc existe déjà, notamment avec la mise en place, en 2001, du conseil d'affaires bilatéral.

Présidé conjointement par Sir David Walker, du coté britannique, et M. Mourad Cherif, du coté marocain, ce Conseil se veut une plate-forme pour la promotion des investissements britanniques au Maroc et le renforcement des échanges économiques entre les deux Royaumes.

Ces échanges ont enregistré 6.546 millions de dirhams durant les sept premiers mois de 2003. Plus de la moitié de ces échanges ont été générés par le secteur du textile.

La Grande-Bretagne se positionne au troisième rang parmi les clients du Maroc et au sixième parmi ses fournisseurs. La balance commerciale entre les deux Royaumes est excédentaire depuis 1998 au profit du Maroc. Cet excédent s'est élevé à 636 millions de dirhams en 2003.

L'ambassadeur du Maroc a, par ailleurs, souligné qu'au-delà des volets politique et économique, les relations maroco-britanniques ont également une dimension culturelle qui ne cesse de s'intensifier au fil des années.

Soulignant le rôle important que joue la diplomatie culturelle dans le renforcement des liens de coopération entre les peuples, fondés sur la tolérance, l'ouverture et le respect de l'autre, M. Belmahi a cité la création, en octobre dernier au sein de la prestigieuse Université d'Oxford, d'une chaire permanente sur le Maroc et la Méditerranée portant le nom de SM le Roi Mohammed VI.

Cette chaire, mise en place en vertu d'un accord signé entre la "Moroccan British Society", une ONG marocaine, et l'Université Oxford, est aujourd'hui opérationnelle, a dit le diplomate, ajoutant qu'un fonds boursier sera mis en place incessamment pour permettre à davantage d'étudiants marocains d'avoir accès aux universités britanniques.

L'ambassadeur a, en outre, fait état d'un projet académique élaboré avec cinq universités britanniques notamment celles d'Exeter, de Durham et la "School of Oriental and African Studies" de Londres, ainsi qu'avec des think-tank comme la célèbre Chattam House londonienne pour la mise en place d'un réseau académique en Grande-Bretagne qui favoriserait les études marocaines et méditerranéennes.

Toutes ces actions sont importantes pour consolider la présence du Maroc dans le monde académique britannique et pour renforcer encore plus l'image d'un Maroc d'ouverture et de dialogue, a dit M. Belmahi.

Source : MAP

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com