En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Parution de l'essai "Le Maroc fabuleux des temps jadis"

"Le Maroc fabuleux des temps jadis" est l'intitulé d'un nouvel essai de Ali Mounir Alaoui qui se veut "un véritable voyage à la rencontre de l'Antiquité absente des manuels scolaires".

L'ouvrage réserve les deux premiers chapitres à la reconstitution d'une sorte de mythologie marocaine à partir des mythes et légendes d'Occident et d'Orient. Le lecteur ne manquera pas d'être surpris par le nombre de divinités et de héros grecs qui avaient choisi le pays rouge du couchant pour convoler en justes noces.

Il en fut ainsi des couples Océanos et Théthys, Japet et Clyméné, Zeus et Héra, Poséidon et Clito, Hercule et Tinga, Ulysse et Kalypso. D'autres comme Antée, les Hespérides et les Gorgones ont eu une destinée particulière. Colonne vertébrale du pays de l'extrême occident, Atlas fut, lui, à l'origine de la grande civilisation mythique des Atlantes immortalisée par Platon et que Mounir Alaoui reconstitue à partir de ce qu'en ont rapporté les auteurs anciens et contemporains.

D'autres héros divins d'Orient comme Gilgamesh, Ut-Napishtim et Ishtar avaient également fréquenté le nord du Maroc à la recherche de " la plante de l'immortalité ".

"D'où vient l'homme ?", "Le Maroc au pléistocéne" et "Quand le Sahara était vert " sont trois chapitres où l'auteur discute les différentes thèses relatives à l'origine de l'homme, à son évolution et à son apparition au Maroc.

"D'où viennent les Berbères ?" est le chapitre central de cet essai. Partant des conclusions paléontologiques et épigraphiques récentes, ainsi que des différentes thèses des auteurs gréco-romains, arabes médiévaux et occidentaux modernes, Mounir Alaoui s'attache à recenser toutes les données qui prouvent que le Maroc était une aire importante de rayonnement civilisationnel. Deux faits sont désormais connus et reconnus: l'invention du Tifinagh ancien, fruit d'une civilisation avancée, et la diffusion en Europe océanique des constructions mégalithiques et de l'art métallurgique par les populations qui avaient quitté le Maroc au début du Néolithique.

"Le Maroc fabuleux des temps jadis", qui se lit comme un roman d'aventure, est surtout un appel à la réhabilitation de l'Antiquité nationale dans les dimensions historiques qu'elle mérite. "Mais, s'interroge l'auteur, comment lui rendre justice sans commencer d'abord par défricher ses gisements fossiles, non seulement ceux qui se dissimulent dans les plis de son sol national, mais également ceux qui sont enfoncés dans les abysses de la mémoire collective".

Ali Mounir Alaoui a fait ses premières armes dans le journalisme et la diplomatie. En 1957, il mène en parallèle des études au Centre de Formation des Journalistes de Paris et à l Institut International des Etudes Diplomatiques.

L'auteur compte à son actif plusieurs essais et romans dont La colline de Moïse (1989), Mohammed V et Hassan II (1999), le passé décomposé (2001), réédité en France sous le titre Destins de femmes en 2003.

("Le Maroc fabuleux des temps jadis", Ali Mounir Alaoui, 2004, imprimerie Najah El Jadida, 166 pages).

Source : MAP

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com