En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Tafoughalt: La grotte des Pigeons livre peu à peu ses secrets

Les archéologues et scientifiques du monde entier s’intéressent de plus en plus à la grotte des Pigeons, dans la région de l’Oriental. Des missions y sont en effet régulièrement organisées et des découvertes intéressantes y ont été faites.

Située à proximité de la commune de Tafoughalt dans la province de Berkane, cette grotte est réputée à l’échelle mondiale pour avoir livré, selon l’Association Nature et Patrimoine d’Oujda (ANAP), plus de 180 squelettes d’hommes préhistoriques et de nombreux outils lithiques très variés. «Des recherches, reprises à partir de 2003 par une équipe maroco-anglaise et dirigée par le docteur Abdeljalil Bouzougar de l’Institut national des sciences archéologiques et du patrimoine (INSAP) de Rabat, sont venues confirmer l’importance de la grotte des Pigeons à l’échelle internationale», déclare Mohamed Boutchich, président de Nature et Patrimoine.

En effet, des coquilles perforées de gastéropodes marins appartenant au genre «Nassarius» ont été récoltées dans de vieilles couches datant de 82.500 ans. Leur coloration rouge ocre prouve que les hommes de l’époque s’en servaient à des fins décoratives. Par ailleurs, des usures légères sur ces coquilles laissent entendre qu’elles étaient utilisées comme bijoux.

De telles parures sont considérées, à ce jour, comme les plus vieilles découvertes au monde et font de la grotte des Pigeons un passage obligé pour une meilleure compréhension de l’histoire humaine. D’autres recherches, réalisées dans cette grotte, ont permis de découvrir de nombreux crânes d’hommes préhistoriques. Parmi ces ossements, figure une tête qui présente une trépanation parfaitement réussie. Le patient aurait survécu assez longtemps pour que le crâne soit cicatrisé.

Il s’agit, selon des spécialistes, de la plus ancienne intervention «neurochirurgicale» connue à ce jour dans le monde. «En outre, de nombreuses pendeloques pierreuses et des figures gravées sur des galets, découvertes dans la grotte des Pigeons, révèlent que l’homme préhistorique de Tafoughalt était aussi un véritable artiste», précisent des archéologues.

D’autres sites, dans les différents coins de la région de l’Oriental, notamment dans la commune rurale de Guenfouda (province de Jerada), sont aussi régulièrement visités par des équipes de recherches archéologiques internationales.

Mohammed Zerhoudi
Source: L'Economiste

Emission spécial MRE
2m Radio + Yabiladi.com