En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X

Immobilier Publié Le 24/12/2016 à 09h00

Indice des prix immobiliers : A Marrakech, prix et transactions se font plus petits au 3ème trimestre 2016

Dans la ville ocre, où les résidences secondaires sont très prisées, les prix et les ventes immobilières se sont dépréciés. Seules les transactions des appartements ont augmenté, quand bien même cette progression soit légère.

A Marrakech, la tendance immobilière s’inscrit à la baisse au troisième trimestre de l’année en cours. Les prix ont en effet reculé de 2,2% dans la cité ocre, d’après l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) de Bank Al-Maghrib et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Ce recul reflète la diminution des prix de toutes les catégories d’actifs (résidentiel, foncier et commercial), avec notamment des diminutions de 2,9% pour les terrains et 2,4% pour les appartements par rapport au deuxième trimestre 2016. Les prix des maisons ont reculé de 3,8%, contre 4,2% pour les villas, 2,1% pour les locaux commerciaux et 5,8% pour les bureaux.

Seules les transactions des appartements ont (légèrement) augmenté

En parallèle, les ventes ont enregistré une baisse de 2,4%, en raison du repli des transactions portant sur les terrains (-10,5%) et les locaux commerciaux (-25,3%). En revanche, les ventes d’appartements ont affiché une légère hausse de 1,6%. C’est d’ailleurs le seul type de biens immobiliers dont les transactions ont augmenté. Ailleurs, la courbe baissière ne fléchit pas : -12,5% pour les maisons, -14,3% pour les villas et -20% pour les bureaux.

De la tendance globale pour les transactions dans les 10 villes étudiées (Casablanca, Rabat, Tanger, Marrakech, Agadir, El Jadida, Oujda, Kenitra, Fès et Meknès), il ressort qu’elles ont enregistré une hausse de 14,2% d’un trimestre à l’autre, avec des augmentations de 18,3% pour les biens résidentiels, 1,1% pour le foncier et 8,1% pour les actifs à usage commercial. D’une année à l’autre cette fois-ci, leur nombre a augmenté de 24%, avec des progressions de 26,2% pour le résidentiel, 15,8% pour les terrains et 20,6% pour les locaux commerciaux.

Enfin, Bank Al-Maghrib et l’ANCFCC dressent le bilan des tendances globales par catégories d’actifs, parmi lesquelles le foncier. Ainsi, en glissement trimestriel, les prix ont diminué de 0,3% et les ventes ont augmenté de 1,1%. En glissement annuel, les prix se sont accrus de 2,4% contre 15,8% pour les ventes.

Dispositif IPAI

Les indices des prix des actifs immobiliers (IPAI) ont été élaborés conjointement par Bank Al-Maghrib et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) à partir des données de l’ANCFCC. Ce dispositif permet de retracer l’évolution au niveau national et par grande ville des prix des biens immobiliers des trois grandes catégories, en l’occurrence le résidentiel, le foncier et le commercial.

Il suit aussi l’évolution des prix des six catégories : appartement (local d’habitation situé dans un immeuble collectif et comportant une ou plusieurs pièces), maison (local d’habitation individuel, sans jardin, constitué d’un ou plusieurs niveau), villa (local d’habitation individuel avec jardin), terrain urbain (lot de terrain se situant dans le périmètre urbain), local commercial (espace aménagé pour exercer une activité commerciale) et bureau (local de travail).

Soyez le premier à donner votre avis...
Convertisseur de devises
Montant :
De :
 :