News Forum MediaTic Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Le voile ou le job : des françaises musulmanes refusent de faire le choix
Le voile ou le job : des françaises musulmanes refusent de faire le choix

Trouver un emploi par les temps qui courent n'est déjà pas chose aisée. Alors quand s'ajoute à la conjoncture économique le fait d'être une femme musulmane et voilée de surcroît, la recherche d'emploi relève d'une mission impossible. Et c'est pour tenter de remédier à cet état de fait que dans l'Essonne, et plus précisément à Evry, le Comité interculturel des femmes de l'Essonne (CIFE) a décidé de s'attaquer à cette douloureuse réalité.


Travailler au sein d'une entreprise française, avoir un bureau, des collègues, être rompu au traditionnel « métro, boulot, dodo » : c'est le rêve de centaines de jeunes françaises musulmanes portant le voile. Un rêve qui peine à devenir réalité. Pourtant, ce ne sont pas les talents qui manquent. Avocates, spécialistes en droit international, infirmières, médecins, etc., les femmes musulmanes voilées sont « riches en compétences », comme le souligne Horia Demiati, trésorière du CIFE et elle-même spécialisée dans l'audit financier.

Télémarketing, garde d'enfants, engagements associatifs divers ou autres cours particuliers, telles sont les occupations sur lesquelles se rabattent le plus souvent des femmes diplômées ou ayant un très haut niveau d'études. Leur faute ? Celle de prendre librement la décision de se voiler.

« L'apparence physique reste le problème essentiel. Si elles veulent travailler, les femmes musulmanes voilées se voient obligées de retirer leur voile, or beaucoup de femmes restent attachées à leur pratique, qu'elles considèrent d'ailleurs comme une liberté » précise Horia Demiati. « Les entreprises ne nous acceptent pas avec le voile, donc on n'ose plus aller aux entretiens avec le voile car nous sommes dénigrées » ajoute-t-elle, évoquant l'exemple de cette avocate qui désormais, précise systématiquement dans son curriculum vitae qu'elle porte le voile, « pour ne pas perdre de temps et ne pas en faire perdre aux entreprises ». C'est cette situation que ne supportent plus les femmes du Comité interculturel des femmes de l'Essonne. Et comme l'union fait la force, ces femmes ont décidé d'unir leurs forces afin de mettre en place un « projet commun » visant à faire changer les choses, « car dans d'autres pays européens ou aux Etats-Unis, les difficultés rencontrées en France n'existent pas ».

Tout est parti d'une initiative d'une ex-journaliste au magazine Marie-Claire, qui avait choisi de s'intéresser aux difficultés rencontrées par les femmes voilées sur le marché du travail. Mise en relation avec le CIFE par la sociologue Dounia Bouzar, celle-ci a organisé avec le comité un appel à témoignage. Et c'est dans cette dynamique que l'association s'est rendue compte de l'ampleur du phénomène et surtout de la sourde colère de musulmanes voilées ayant atteint des hauts niveaux de compétence et qui se voient régresser sans pouvoir agir.

« Pour le moment rien de concret n'a été fait » précise Horia Demiati. Le CIFE a organisé, samedi 10 mars, une réunion ouverte à tous sur la question, à la mosquée d'Evry. Cela aura été l'occasion de réfléchir à la problématique, d'écouter différents témoignages de femmes, notamment de françaises expatriées témoignant du fait qu'elles étaient jugées « sur leur capacité et leurs compétences et non sur leur physique, que ce soit aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne », mais aussi de commencer à mettre en place un « réseau de femmes », chacune d'entre elles faisant profiter aux autres de son carnet d'adresses. Par exemple, il existe « des entreprises américaines dans la région parisienne susceptibles d'embaucher des femmes voilées » ajoute la trésorière du comité. Le CIFE se réunira samedi 24 mars 2007 en petit comité afin de réfléchir à la mise en place d'un projet visant à améliorer les conditions de la femme voilée sur le marché du travail et à faire changer les mentalités. Plus tard devraient être organisées des réunions ouvertes à tous.

Lundi 19 Mars 2007
Assmaâ Rakho Mom


Source : [saphirnews.com]
essalam alaykom srnit

ca fait longtemps !!!!!

smiling smiley
Citation
glamy95 a écrit:
essalam alaykom srnit

ca fait longtemps !!!!!

smiling smiley

haleikoum salam glamy95,

Eh oui ça fait longtemps smiling smiley
J'ai bcp de boulot en ce moment, j'ai moins de temps pour venir sur Yabiladi.

Que Dieu te protège.

wa salam haleikoum

smiling smiley
salamou3alikom
merci pour l'article srnit
Ca me fait plaisir de voir une article sur ce sujet même s'il date de longtemps, barakalahoufik

en faite, je suis tombé sur cette page en cherchant des offres d'emplois pour les femmes voilées en france, mais c'est le néant total malheureusement...

Je serais interessée si quelqun avait des rensignements ou bien connaissance de réseaux où on s'échange les adresses d'entreprises qui emploient des femmes dont le choix est de porter le hijab
(sinon je serais même prète à lancer l'initiative mais je ne sait pas quelle support utiliser -forums, sites internet?- )

dans l'espoir d'obtenir quelques résultats, je patiente !

salamou^aleykoum
Salam haleikoum,

Pour se faire une idée de la perception du voile par les gérants :
[fides.ifrance.com]

Il y a probablement des associations en région parisienne mais je n'ai pas réussi à trouver leurs coordonnées.

Bon courage
Oui merci je sais bien la perception des gens concernant le hijab malheureusement et pas que des employeurs, si au moin y'avais que eux... ça me fait du mal à chauqe fois que je vois ce genre de temoignages. Que Dieu le Guides InchaLlah

Jte remercie d'avoir cherché en tout cas

Je garde toujours espoir!
Salamou 3alaykoum!

Allah Y sahal Al Mou-minât.



Allahoumma Y eghfirlanâ, Allahoumma Y ba3edna mina al chayatîn, wa mina al mouchrikîn, wa mina al 3eyn, wa mina al sihr. Allahoumma Y ehdîna. Allahoumma taqabbil mina as-salât, wa mina d-dou3a.
La France est un pays laïc ce qui signifie que tout espace public, ou sociétal (le lieu ou on travaille, on étudie...) ne doit pas porter de signe religieux, quel qu'il soit (Médaille religieuse, Christ en Croix....)
Dans la cadre privé (vie familiale, promenades dans la rue les boutiques...) le voile le port de la kippa, les cheveux longs... sont autorisés bien entendu.
Prenons l'exemple d'une infirmière, je ne suis pas certaines qu'un chrétien âgé accepterait d'être soigné par une infirmière voilée, dont il ne voit pas le visage, tout comme une femme musulmane refuse parfois d'être ausculté par un homme!
Il faut donc faire un choix vivre en laïc dans un pays laïc et faire les concessions qu'exigent la laïcité et dans la négative aller vivre en terre musulmanne et y travailler porter le voile.
On ne peut cumuler tous les désirs de chacun, sinon cela devient "surprenant". Les élèves arrivent à n'importe quelle heures à l'école, le matin, le soir la nuit, les professeurs feraient de même et dans les services publics ce serait de même.
Le jeune voudra fumer des joints, boire et faire la fête à souhait, pendant que la mère de famille souhaitera la quiétude, pour endormir les plus petits. Les querelleurs chercheront à se battre pour un ui ou un non et le pourront, tandis que les épris d'alcool boiront outre mesure et s'en prendront aux autres... Sans loi ou code de vie un pays est ingérable. N'oublions pas que le Coran est le code de vie choisi par certains pays, ce n'est pas le code de vie de la France qui depuis la Révolution en a trouvé un autre que la Bible, permettant à d'autres cultures religieuses de se développer (boudhisme...)
La richesse d'une société se construit par le respect des autres cultures mais les cultures différentes ne doivent imposer leur loi quel que soit le prix. Cela s'appelle de la dictature, ce n'est plus de la démocratie.
salam wingas

Premièrement on parle de hijab, pas de niqab ou de sitar(qui est le voile qui couvre le visage total, faut arrêter les amalgames et exagérations)

Pourquoi UN VIEUX chrétien refuserait-il de se faire soigner par une musulmane??
éclaire ma lanterneHeu

Ensuite tu as pris un cas bien précis, une infirmière!!on parle de travail au sens global, comme l'a dit srnit, avocate, prof, juristes medecins etc

Le problème n'est pas la laicité mais c l'islam qui dérange

Qu'est ce qui a fait naitre le débat sur la laicité : LE HIJAB, ni les pendentifs en forme de croix, ni la kippa, ni quoi que ce soit

Tu fais une comparaison qui n'a pas lieu d'être, en quoi travailler avec un hijab serait "équivalent a un retard en cours, fumer un joint etc etc "qui sont des choses blamables

Tu parles de respect, mais le respect c'est justement accepter l'autre dans sa différence, personne n'a parler d'imposer.

Donc le terme dictature est tres tres mal choisi


Citation
wingas a écrit:
La France est un pays laïc ce qui signifie que tout espace public, ou sociétal (le lieu ou on travaille, on étudie...) ne doit pas porter de signe religieux, quel qu'il soit (Médaille religieuse, Christ en Croix....)
Dans la cadre privé (vie familiale, promenades dans la rue les boutiques...) le voile le port de la kippa, les cheveux longs... sont autorisés bien entendu.
Prenons l'exemple d'une infirmière, je ne suis pas certaines qu'un chrétien âgé accepterait d'être soigné par une infirmière voilée, dont il ne voit pas le visage, tout comme une femme musulmane refuse parfois d'être ausculté par un homme!
Il faut donc faire un choix vivre en laïc dans un pays laïc et faire les concessions qu'exigent la laïcité et dans la négative aller vivre en terre musulmanne et y travailler porter le voile.
On ne peut cumuler tous les désirs de chacun, sinon cela devient "surprenant". Les élèves arrivent à n'importe quelle heures à l'école, le matin, le soir la nuit, les professeurs feraient de même et dans les services publics ce serait de même.
Le jeune voudra fumer des joints, boire et faire la fête à souhait, pendant que la mère de famille souhaitera la quiétude, pour endormir les plus petits. Les querelleurs chercheront à se battre pour un ui ou un non et le pourront, tandis que les épris d'alcool boiront outre mesure et s'en prendront aux autres... Sans loi ou code de vie un pays est ingérable. N'oublions pas que le Coran est le code de vie choisi par certains pays, ce n'est pas le code de vie de la France qui depuis la Révolution en a trouvé un autre que la Bible, permettant à d'autres cultures religieuses de se développer (boudhisme...)
La richesse d'une société se construit par le respect des autres cultures mais les cultures différentes ne doivent imposer leur loi quel que soit le prix. Cela s'appelle de la dictature, ce n'est plus de la démocratie.
WINGAS, TU DIT TOI MEME je cite:
"La richesse d'une société se construit par le respect des autres cultures"

mais apparement tu as oublié tes propres conditions, à savoir: que ces autres cultures oublient leurs principes fondamentaux.

Contradictoire tout simplement.

TAGINE2007
Je te remercie d'avoir souligné que les exemples choisit étaient tous blamables ce qui les rend à mon sens hors-sujets car la comparaison n'est donc pas valable.
La France a fait le choix de la laïcité lors de la Révolution française puis la séparation de l'Eglise et de l'Etat a eu lieu en 1905 (Concordat). Ce n'est pas un débat récent. A cette époque les églises ont été confiquées par l'Etat aux croyants qui les avaient fait construire et embellir. Cela ne s'est pas fait sans heurt ni rancoeur.
Les signes extérieurs de religion imposé par les nazis ont conduit des milliers de juifs dans les camps de la mort.
Ce lourd passé, lié aux religions ne doit pas être oublié. Combien de morts, combien de souffrance pour les survivants.

La chasse au signe extérieur n'est pas nouvelle. Dans les écoles primaires (non chrétienne) il était recommandé aux enseignants de ne pas porter de signes religieux. Une Dame française que je connais, elle était directrice dans une école de Niort et vient de prendre sa retraite (elle à 60 ans!) m'a dit avoir été vexée quand elle a commencé à enseigner il y a une quarantaine d'année car elle a du retirer de son habitude vestimentaire la petite croix en or du collier qu'elle avait reçu de sa mère pour sa communion.

Je me demande si la faiblesse de l'Islam contemporaine, n'est pas d'idolâtrer, à savoir s'accrocher à un style vestimentaire, ...uniquement des signes extérieurs plutôt que de bien connaitre les textes d'origine et pratiquer une foi profonde personnelle. L'idôlatrie est interdite. Le corps n'est pas l'âme.
Vivre dans une société, que l'on choisi, c'est en accepter ses lois, tu contestes ce que j'ai écris:
mais apparement tu as oublié tes propres conditions, à savoir: que ces autres cultures oublient leurs principes fondamentaux. Pour quelle raison la France devrait-elle oublier son principe de Laïcité?
Je ne suis pas certaines que les millions de morts de France n'aurait pas rêvé de la laïcité (ceux des guerres de religions, religion imposée par le roi de France, les pires ou les gens s'entretuent entre frères et voisins, considérant que l'un ou l'autre fait mal ou peu sa prière).
Il ne s'agit pas de critiquer l'Islam, mais de préciser que l'Islam n'est pas le code de vie de La France, c'est le code de vie de d'autres pays.
En France, il y a aussi un million Boudhistes (au côté des chrétiens catholiques, protestants au côté des juifs...) Si chacun de nous impose sa culture religieuse, ce sera invivable.
La religion est un choix personnel, chacun doit respecter l'autre dans la mesure ou il n'interfère pas sur le mode de vie de l'ensemble de la société française. Je ne suis pas certaine que nous n'aurions pas une "révolte" si quelques personnes du gouvernement imposait leur mode vestimentaire en France selon leur religion personnelle par exemple porter un uniforme à l'Ecole (comme en Angleterre), pour aller travailler, si on imposait aux hommes de porter "le kilt" écossais, de garder les cheveux longs, ou bien de se raser le crâne.

L'obscurantisme et la dictature consiste à imposer par la Force sa religion et ses croyances en les considérant supérieures aux autres.
Quand on mets les textes en parallèles et que l'on recherche dans les civilisations passées Egypte et Mésopotamie, on se rend compte que les cultures religieuses ont copié leur pratique à des sociétés avec plusieurs Dieux (sociétés polythéistes). Dans ces conditions il est difficile de faire croire qu'une attitude a été suggérée par Dieu, alors qu'elle a été copiée. C'est comme si mon fils venait me voir et me dire aujourd'hui je ne porte que des vêtements de la marque X, c'est Dieu qui me le demande, je tomberai de haut.
Les avocates, professeurs, policiers, gendarmes.. sont des métiers de relation publique, des métiers assermentés. La France "publique" a choisi la laïcité, donc il faut accepter cette condition ou bien en cas de malaise retourner vivre dans un pays musulman.

Pour finir, un vieux chrétien pratiquant ne devrait pas accepter de se faire soigner par une infirmière musulmane au même titre qu'une femme musulmane refuse de se faire ausculter ou se faire soigner par un homme non musulman. Pour chacun l'autre est un "païen" (un sous-homme). Ce qui est vrai dans un sens l'est aussi dans l'autre. Entre chrétienneté et Islam il y a trop de morts
Je ne reviens pas sur l'ensemble de ton texte qui est encore hors-sujet du topic mais par contre il m'est absolument impossible de te laisser dire de tels mensonges sans corriger:

TU DIT JE CITE:

"Pour finir, un vieux chrétien pratiquant ne devrait pas accepter de se faire soigner par une infirmière musulmane au même titre qu'une femme musulmane refuse de se faire ausculter ou se faire soigner par un homme non musulman. Pour chacun l'autre est un "païen" (un sous-homme). Ce qui est vrai dans un sens l'est aussi dans l'autre. Entre chrétienneté et Islam il y a trop de morts"

Ces dernières phrases comportent des énormitées:

1) quand une femme musulmane refuse de se faire soigner par un homme, ça n'a rien à voir avec la religion de celui-ci (grace à Dieu sinon ce serait impossible à verifier de manière sûre!!!) c'est tout simplement qu'elle à choisit qu'AUCUN homme à part ceux que l'on apel mahram (la definition étant très précise je te donne juste l'exemple de son père, fils ou mari mais il y en a d'autres) ne la touche. Cela n'a donc rien à voir avec ton explication sur les "sous-hommes" L'Islam ne considère aucun être humain comme des sous-hommes, en aucun cas!

2) "païen" ne signifie pas du tout "sous-homme", mais non-chrétien à l'origine. Cette expression peut être étendue à non-juif et athé.


Il est nécéssaire de connaître parfaitement le sujet auquel on veut s'attaquer si on désire rester crédible, mais malheureusement beaucoup de gens se permettent d'avoir un avis sur tout sans savoir vraiment de quoi il retourne, et j'ajouterai une phrase que j'aime bien -on critique ce qu'on ne connaît pas, car quand on connait on à plus envie de critiquer-.
Visiblement "ne-vous-fiez-pas-aux-apparences" est un peu jeune, avec quelques années en plus, un eouverture d'esprit et un travail en milieu hospitalier, elle comprendra que souvent ce ne sont pas les femmes qui choisissent comme elle l'écrit dans le premier point mais les hommes qui lui imposent de ne pas être auscultées, soignées au nom de [Coran 4:34] Coran 4:34.. Curieusement ces mêmes hommes ne refusent pas d'être soigné par une femme quand ils souffrent. Pourtant, elles sont inférieures.

S'il n'y a pas de sous hommes dans l'Islam, on se demande pourquoi il y a des fortunes qui se sont formées sur l'esclavagisme... il est vrai qu'on évite le sujet sur le continent africain et arabe. Le musulman est supérieur au non-musulman


L’homme est supérieur à la femme
[Coran 4:34] Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand !

Le maître est supérieur à l’esclave
L’islam n’a pas encore abrogé l’esclavage, encore pratiqué en Arabie saoudite et au Soudan où la traite des Noirs est encore d’actualité, comme l’atteste le témoignage poignant d’un Soudanais noir et chrétien, nommé Simon Deng,
réduit en esclavage par le régime arabe islamiste de Khartoum, témoignage recueilli par la journaliste Caroline Fourest, que l’on peut trouver sur le site Internet : www.occidentalis.com/arti...

Si l’islam n’a pas aboli l’esclavage c’est tout simplement que son objectif est d’établir le califat mondial où les non-musulmans auraient le choix entre la conversion, la mort ou, dans le meilleur des cas, la dhimmitude pour les Gens du Livre (Juifs et Chrétiens), qui est un statut de sous-homme (www.dhimmitude.org/archiv...
Donc en résumé tu est contre le hijab qui dérange ta vue, contre l'esclavage qui était une pratique du Prophète S.A.W., contre les hadiths, contre le Qour'an, contre les hommes musulmans qui sont pour toi sans exeptions des opresseurs, contres les femmes musulmanes qui le sont toutes d'après toi contre leur volontée, contre la diversité dans les populations...
et bien je ne peu pas continuer dans cette discution a3oudhou billahi mina chaytan r rajim
Que Dieu nous Préserve de l'égarement, et qu'Il te Guide dans le Chemin qu'Il Agrée par Sa Toute Puissance et Sa Miséricorde, amine
Wingas a raison quand il dit que la France est un pays laïc et qu'il faut respecter cela !

D'autre part, selon le Coran, lorsqu'un musulman décide de vivre dans un pays non musulman, il doit en accepter les règles et s'y soumettre. C'est une sorte de contrat moral . S'il s'oppose aux lois du pays dans lequel il vit , le musulman agit contre le Coran winking smiley
pourquoi francaises ca parle des francaises d'origines marocaines ou des reconverties je compren pa bien confused smiley
salam aleikoum

marie-adil

avec tout le respect que je te doit, tu te trompe sur se qe tu avance

le musulman se soumet a la loi islamique
et il agit contre le coran lorsqu'il prefere se soumetre au loi imposer par l'homme

certe nous devont respecter les regle dans le pays ou nous nous trouvons mais lorsque celle ci vont a l'encontre de l'islam nous somme tenu de les refuser

tu dit, je site:"selon le coran........"
tu peut me siter le verset qui ta fait penser se que tu a poster

avec tout mon respect nina
En tant que citoyens ou résidents étrangers d'un pays donné, les musulmans sont liés à un contrat avec ce pays. Or l'islam enseigne au musulman de respecter le contrat qu'il a conclu. Ainsi, le Prophète avait conclu des traités inter-nationaux, des traités qu'il avait conclus avec d'autres Etats-cités de l'Arabie d'alors : le Coran parle de "peuples avec qui vous avez conclu un traité" (Coran 4/90) ; le Prophète avait conclu un traité de dix ans avec la Mecque, en vertu duquel les musulmans de La Mecque ayant émigré à Médine seraient renvoyés à La Mecque ; il respecta les clauses du traité et fit retourner Abû Jandal, un musulman venu de la Mecque (rapporté par Al-Bukhârî). D'une façon générale, le Coran demande de respecter les engagements pris : "Et remplissez l'engagement ; car l'engagement sera l'objet de comptes [à rendre auprès de Dieu]" (Coran 17/34). En venant s'installer dans un pays (que ce soit définitivement en ce qui concerne les citoyens ou temporairement en ce qui concerne les résidents étrangers), les musulmans ont conclu un contrat avec les autorités du pays et ont reconnu en quelque sorte le caractère contraignant des lois de ce pays. Ici il ne s'agit pas d'un traité (mu'âhada) entre deux Etats mais d'un contrat (mu'âhada) entre un Etat et les personnes qui y résident. Cf. Fatâwâ mu'âssira, tome 3 pp. 642-644.
D'un autre côté, ces musulmans ne nient absolument pas chercher dans le Coran et la Sunna des principes pour vivre fidèlement à leur foi et leur conscience.
salam aleikoum

: "Et remplissez l'engagement ; car l'engagement sera l'objet de comptes [à rendre auprès de Dieu]" (Coran 17/34).

sauf erreur de ma part sa ne serai pas plutot ça

34. Et n'approchez les biens de l'orphelin que de la façon la meilleur, jusqu'à ce qu'il atteigne sa majorité. Et remplissez l'engagement, car on sera interrogé au sujet des engagements ( coran 17/34)

si c se verset que tu a lu on s'ecarte alor du sujet.

et je garde mon point de vu LA LOI ISLAMIQUE ET CELLE A LESQUEL LE MUSULMAN DOIT T'ETRE SOUMI
Horaires de prières Saint Coran
Facebook
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour une meilleure utilisation de nos services. En savoir plus.X