DE VILLEPIN
7 décembre 2004 08:24
Salam aalikoum

Dominique de Villepint, ministre de l'interieur estime qu'il n'est "pas acceptable qu'un tiers des imams exerçant dans notre pays ne parlent pas notre langue" et se prononce pour des imams "francais qui parlent francais" (le parisien)



réaction?



Plus rien ne m'étonne
7 décembre 2004 08:25
LAICITE. Islam : ce qu'a décidé Villepin
Intensifiant le combat contre l'islamisme radical, le ministre de l'Intérieur a choisi d'aider, par ailleurs, les musulmans modérés, de très loin les plus nombreux, à s'organiser. Un levier : la création d'une Fondation. Une méthode : la transparence.




Dominique de Villepin est catégorique : il n'est pas question de toucher à la loi de 1905 qui, après tant de drames, régit en France depuis un siècle les rapports des Eglises et de l'Etat. Façon pour l'actuel ministre de l'Intérieur de répondre à Nicolas Sarkozy, son prédécesseur place Beauvau, qui a entrouvert (ou paru entrouvrir) cette porte-là. Mais la question posée (de Joxe à Sarkozy en passant par Chevènement) restait entière : si on ne touche pas à cette loi dont on commémorera le centenaire l'an prochain, comment aider l'islam de France à se structurer, à avoir des lieux de culte dignes de ce nom, à disposer d'un clergé qui parle français et respecte les lois de la République ? Car l'islam, comme le dit joliment le ministre, n'était pas présent il y a un siècle à « la table de la République ».


source: le parisien


Un pari sur l'UOIF
Villepin propose une triple réponse.
1. Il crée une Fondation appelée à gérer et à contrôler l'argent qui, par des circuits souvent obscurs, finance aujourd'hui une partie au moins de l'islam de France. Date de mise en orbite effective : avril 2005.

2. Posant pour principe qu'un jour les imams de France (dont 75 % sont actuellement des étrangers) devront tous être français, il annonce, les choses étant ce qu'elles sont, que des cours de rattrapage (notamment en langue française) seront donnés dès janvier à ceux qui pataugent. Et, dès la rentrée 2005, les nouveaux candidats à la responsabilité éminente d'imam seront appelés, en dehors de leur formation théologique, à plancher à... l'Université. Au menu : des cours de droit et d'instruction civique.

3. Villepin souligne à juste titre qu'on ne saurait confondre l'islamisme ultra avec « l'immense majorité des musulmans de France » qui pratiquent (un peu) leur religion, et rêvent (beaucoup) d'intégration. Mais c'est pour demander à tous de prendre leurs responsabilités. Aider l'islam de France à s'affirmer et à prendre place à son tour à la table de la République (objectif, stricto sensu, historique), cela impose au préalable, même si le mot n'est pas prononcé, qu'on fasse le ménage. En clair, le oui à l'islamisme « serein » et responsable s'accompagne d'un non carré à l'islamisme dévoyé. Quand il était place Beauvau, Nicolas Sarkozy a permis l'émergence d'un Conseil français du culte musulman (CFCM), dont il avait été jusque-là beaucoup question... en paroles. Reste que le mode de scrutin adopté à l'époque et les conditions du vote ont accouché d'une direction très moyennement représentative. L'actuel ministre de l'Intérieur a choisi de ne pas remettre en cause le système. Il souhaite même explicitement que le renouvellement du CFCM se passe vite et bien, donc classiquement et sans à-coups. Il table sur le fait que l'Union des organisations islamiques de France (UOIF), actuellement sur-représentée au sein du CFCM, jouera finalement le jeu collectif, fût-ce en maugréant, car elle aurait, pense-t-il, plus à perdre qu'à gagner en claquant la porte. Pari aléatoire ? En tout cas, il est déjà une évidence : de Sarkozy à Villepin, la République prend un tournant... radical. Elle admet que les musulmans comptent en France, et se décide à en tirer les conséquences. « La République, toute la République », martèle Villepin. En ajoutant : « La loi, toute la loi ». On verra.





Plus rien ne m'étonne
7 décembre 2004 08:32
DE VILLEPIN
Auteur: Bass (IP enregistrée)
Date: le 07 décembre 2004 à 08h24


Salam aalikoum

Dominique de Villepint, ministre de l'interieur estime qu'il n'est "pas acceptable qu'un tiers des imams exerçant dans notre pays ne parlent pas notre langue" et se prononce pour des imams "francais qui parlent francais" (le parisien)



réaction?



je suis tout à fait d'accord !!!!!
7 décembre 2004 09:15
devillepin cherche a se positioner pour 2007, il se pose aux idees de sarko.
d'ailleurs il y a deja une école des imams de Saint-Léger-de-Fougeret dans la Nièvre ou 160 imams se forment.
le porbleme de devillepin et de sarko veulent yahjaro sur les musulmans et les controles,comme ds les pays arabes ( alkhotab vient directements du minestere ).
les musulmans demandent des droits .
ds l'islam il n'y a pas de lien entre l'Homme et ALLAH.
7 décembre 2004 09:19
oki!!!

mais je suis daccord ds la mesure où moi je suis consterné de voir des imams ki viennent du maghreb ou d'ailleurs et ki nous imposent leurs visions des choses alors kils ne savent mm pas notre mode de culture ici mm en france!!!

.....
7 décembre 2004 09:59
Salam aalikoum


Rifia, il est clair qu'un imam qui parle francais (bilingue) c'est topsmiling smiley
Cependant, A chaque moskée ke j'ai frekenté, lorsque l'imam ne parlait pas francais, il y avait tjs une traduction a la fin pour les non -arabofones

Je trouve que plutot que de leur interdire leur fonction, je proposerais plutot qu'on leur enseigne le francais (au moins les bases) c'est bénéfik pour eux, et pour la communauté.
Parce que, vouloir ke tout les imams soient francais, c'est discriminatoire
La majorité de nos parents sont arrivés en france dans les Années 60/70, il faut laisser le tps a la nouvelle génération...on a donc forcement besoin d'Imam "etrangé"

Une chose est sur, ya du sarko dans son discours



Plus rien ne m'étonne
7 décembre 2004 10:07
Re: DE VILLEPIN
Auteur: Bass (IP enregistrée)
Date: le 07 décembre 2004 à 09h59


Salam aalikoum


Rifia, il est clair qu'un imam qui parle francais (bilingue) c'est top
Cependant, A chaque moskée ke j'ai frekenté, lorsque l'imam ne parlait pas francais, il y avait tjs une traduction a la fin pour les non -arabofones

Je trouve que plutot que de leur interdire leur fonction, je proposerais plutot qu'on leur enseigne le francais (au moins les bases) c'est bénéfik pour eux, et pour la communauté.
Parce que, vouloir ke tout les imams soient francais, c'est discriminatoire
La majorité de nos parents sont arrivés en france dans les Années 60/70, il faut laisser le tps a la nouvelle génération...on a donc forcement besoin d'Imam "etrangé"

Une chose est sur, ya du sarko dans son discours

plus rien ne m'etonne


je suis tt à fait daccord si ils apprennent la langue francaise!!!

mais comme jai cité plus haut, je ne suis pas daccord si on nous ramènes des imams ki sont non seulement modernes mais en plus pas bcp cultivés!! alors là sa m'exaspère!!!


ken penses tu???
7 décembre 2004 10:27
Salam aalikoum


Franchement Rifia

les 3 meilleurs Imams que j'ai connu c'est celui de garges et Argenteuil
Le 1er est Rme et le 2eme, prof de math, egalement (a confirmer)
il s'exprime tres bien, sans accent, comme toi et moi, ils ont de l'humour (impt je trouve pour bien faire passer les messages)
Ils sont jeunes (entre 30 et 40ans), ils comprennent les jeunes car ils connaissent tout leur vices, alors dans leur discours ya pa dentourloupe, c'est clair précis et explicite, les jeunes comprennent tres vite.
Le 3eme c'est l'imam de cergy (je crois ou pontoise)
Salah, un tunisien, machAllah excellent, lui aussi bcp d'humour, il parlait francais avec qq néologisme et un accent mais plutot bien , mais il se debrouillait superbien, et ce ke j'apprécie chez lui c'est l'effort qu'il fait pour traduire et pour etre compris de toutes et de tous. (Un peu comme la khotba de la moskée de Paris ke l'on peut ecouter sur radio Orient vers 12h30 )

A Argenteuil, il y avait un Imam de marrakech qui est venu pour qqjour seulement, soubhanaAllah lui aussi s'exprimait tres biensmiling smiley



Par contre

Il y a qqmois un Imam (irakien) a été expulsé, lui ne parlait pas un mot, c'etait l'imam d'argenteuil (avant que le prof de math le remplace)
Franchement je pigeais rien, heureusement il y avait la traduction, mais kan je dis rien, c'est riensad smiley
Mon oncle qui est bilingue, me disait egalement qu'il ne pigeait pas tout, j'etais rassuré, mais inculteeye rolling smileytongue sticking out smiley



Plus rien ne m'étonne
7 décembre 2004 10:33
w/salam bass smiling smiley

tu as de la chance davoir connu ces imams !!!

mais c vrai ke je me suis basé sur ce ke j'ai vu et entendu de mes proches !!!

smiling smiley
7 décembre 2004 10:54
De Villepin a raison ne serait-ce que par respect par rapport à la terre d'acceuil qu'est la France. L'Islam nous enseigne le respect de l'autre et quoi de plus outrageant que de venir s'installer dans un pays sans en connaître au moins la langue.

Par ailleurs, comment voulez-vous qu'un imam qui doit expliquer les valeurs de notre religion parle à des natifs français. On ne redore pas l'image de notre religion en passant pour des exclus.

Au delà de son apprentissage du français moi je pense qu'un imam doit avoir étudié les trois religions monothéistes. Bien sûr notre pratique est différente mais nos bases et nos croyances sont identiques. Un imam qui parle en connaissance de cause de ce qui diffère entre les religions peut avoir plus d'impact auprès de son auditoire. Il peut également apprendre à son auditoire le respect de ceux qui ont décidé de pratiquer autrement leur croyance en Dieu. Nous ne sommes plus à l'époque des conquêtes et des croisades. Les religions sont bien établies maintenant et le but du jeu est de cohabiter et non de se faire la guerre. Malheureusement pour nous, l'Islam est la religion majoritaire dans les pays les moins avancés de cette planète et pour cette raison, c'est à nous de faire l'effort d'apprendre la religion des autres pour mieux leur expliquer la Nôtre. C'est pareil que pour les langues, on apprend le français, l'anglais et l'espagnol parce que ce sont les langues des pays qui font la puissance de ce monde. Quand ça sera la Chine ou la Russie, on apprendra leurs langues tout comme eux ont appris l'arabe à l'époque dorée.

Salam



Nique Bill - Volume XP
7 décembre 2004 11:12
l'éloquence de D. DE VILLEPIN nous ferais preske oublier que ses idées (ou ceux de Sarko) ne sont pas toujours bonnes!!!

Toute fois là je rejoind Bass et Maroquino pour affirmer ke les imans devraient bénéficier d'une formation complémentaire sur le français et élargir leur théologie aux autres religions. Meme si leur fonction premiere est d'enseigner l'islam à travers le monde, n'oubliont pas notre passé religieux.

la formation du francais serait un plus pour eux, ils pourraient ainsi toucher une plus large population de musulman en France, qui ne comprennent pas forcément l'arabe.

la mesure de De Villepin, expulser des personnes ki ne comprennent pas la langue nationale, est surement soufflée par Sarko, il doit lui rester des siéges vides dans ses avions charters sad smiley
7 décembre 2004 13:07
c'est un peu louche ce que t'ecris là mais bon je n'ai pas envie de faire de la philo. au boulot.
Azul rifia!!!


rifia1 a écrit:
-------------------------------------------------------
> oki!!!
>
> mais je suis daccord ds la mesure où moi je suis
> consterné de voir des imams ki viennent du maghreb
> ou d'ailleurs et ki nous imposent leurs visions
> des choses alors kils ne savent mm pas notre mode
> de culture ici mm en france!!!
>
> .....


7 décembre 2004 15:28
Salam aalikoum


*****************2. Posant pour principe qu'un jour les imams de France (dont 75 % sont actuellement des étrangers) devront tous être français, il annonce, les choses étant ce qu'elles sont, que des cours de rattrapage (notamment en langue française) seront donnés dès janvier à ceux qui pataugent. Et, dès la rentrée 2005, les nouveaux candidats à la responsabilité éminente d'imam seront appelés, en dehors de leur formation théologique, à plancher à... l'Université. Au menu : des cours de droit et d'instruction civique.
*******************


ça vous parait normal?



Plus rien ne m'étonne
7 décembre 2004 16:03
ce qui peut choquer c'est qu'en France la séparation de l'Etat et de la religion est établie depuis longtemps...parcontre si les cours d'instruction civique et de droit sont contradictoires aux preceptes de l'islam énnoncer par les imames de France, oui ça me choquerais.

Etant citoyenne française et musulmane je ne vois pas où est le mal d'en apprendre plus sur les lois qui régissent l'Etat.
7 décembre 2004 16:16
Bass a écrit:
-------------------------------------------------------
> Salam aalikoum
>
> Dominique de Villepint, ministre de l'interieur
> estime qu'il n'est "pas acceptable qu'un tiers des
> imams exerçant dans notre pays ne parlent pas
> notre langue" et se prononce pour des imams
> "francais qui parlent francais" (le parisien)
>
>
>
> réaction?
>
> plus rien ne m'etonne

reaction : je suis d'accord avec lui !


7 décembre 2004 16:21
titi7605 a écrit:

> reaction : je suis d'accord avec lui !
>


pkoi?

avant de dire je suis d'accord, je te demanderais de lire l'article ke j'ai posté, ya plus de detail, sur cette reforme



Plus rien ne m'étonne
7 décembre 2004 16:43
Bass a écrit:
-------------------------------------------------------
> titi7605 a écrit:
>
> > reaction : je suis d'accord avec lui !
> >
>
>
> pkoi?
>
> avant de dire je suis d'accord, je te demanderais
> de lire l'article ke j'ai posté, ya plus de
> detail, sur cette reforme
>
> plus rien ne m'etonne

je le ferais une fois que j'aurais debauché !

merci bass ! winking smiley


7 décembre 2004 21:19
Salam frere bass ,

Moi ce que je ne comprends , c'est leurs façon de dicter aux musulmans ce que eux veulent , mais jamais ils demandent aux musulmans ce qu'ils veullent eux aussi , donc pas de foulard , pas plus de construction des mosquées , pas de loi precise contre la discirimination dans le travail , ni le logement etc , etc ...





siryne
7 décembre 2004 22:24
Salam aalikoum


Moi je compren pa certaine choz

kon leur apprene le francais
ok!

mai les cours de droit et dinstruction civik
c de la conneri
pkoi ne pa leur demander de faire le service militaire
daprenndre la marseillaiz par coeur

il von trop loin
et il el fon expres pour démotivé les imam etranger pour venir exercer ici
c mal foutu
je compren pa cette acharnement



Plus rien ne m'étonne
7 décembre 2004 22:37


Salam,

Je pense qu'autant les imams doivent apprendre le français, autant les fidèles doivent apprendre l'arabe

D'où l'importance de la construction de centre islamique, annexé à la mosquée il y aurait une structure qui permettrait de gérér association, cours ects...

Parce que même si à l'heure Actuelle faute de mieux, lorsque l'imam ne parle pas français quelqu'un d'autre se charhe de la traduction française, l'impact n'est pas le même, il n'a pas la possibilité de faire véhiculer son message comme il le voudrait...

Pour ce qui est des cours d'éducation civique et de droit à défaut d'être indispensables, je ne les trouve pas pour autant inutile

c'est vrai qu'il n'aura pas besoin de connaître le code pénal par coeur mais c'est pas plus mal de connaitre les institutions du pays dans lequel il vit...

De comprendre quelle sont les obligations que doivent respecter ses fidèles qui vont à l'école, travaillent ect ect
Facebook