vers l'autonomie du sahara
jeune Afrique

Sahara occidental: Washington favorable au plan marocain, selon Benaïssa

MAROC - 3 mai 2006 - par PANAPRESS

Les Etats-Unis "s'intéressent au projet d'autonomie élargie" proposé par le Maroc aux habitants du Sahara occidental, a déclaré le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Benaïssa, à l'issue d'un entretien, mardi à Washington, avec la secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, rapporte mercredi l'agence de presse MAP.
Selon M. Benaïssa cité par la MAP, ce même "intérêt" a été exprimé par le représentant permanent des Etats-Unis à l'ONU, John Bolton, à la suite du vote de la dernière résolution du Conseil de sécurité.

La dernière résolution du Conseil de sécurité proroge jusqu'au 31 octobre 2006 le mandat de la mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso) et appelle les parties à mettre un terme à "l'impasse actuelle".

Après avoir souligné que ses entretiens avec Mme Rice ont porté sur la question du Sahara occidental et les relations bilatérales, le ministre marocain a rappelé que le projet d'autonomie est une "initiative royale qui fait actuellement l'objet de consultations au niveau des partis politiques et de concertations avec les populations des provinces du Sud".

Le Front Polisario, qui réclame l'indépendance du Sahara occidental avec le soutien de l'Algérie, a rejeté le projet marocain d'autonomie que Rabat compte présenter prochainement à l'ONU.

Le Sahara occidental est une ancienne colonie espagnole sous contrôle du Maroc depuis 1975. Le Front Polisario revendique l'indépendance de ce territoire.

"Les Etats-Unis accordent un intérêt particulier aux réformes qui ont été mises en oeuvre et celles qui sont en cours à l'initiative du roi Mohammed VI", a-t-il fait remarquer.

"Nous avons également discuté (...) du rôle important que le Maroc assume au sein du Maghreb arabe, du monde arabe et en Afrique", a indiqué M. Benaïssa, ajoutant que les discussions ont également été l'occasion d'évoquer les derniers développements en Afrique, la situation en Irak et la question iranienne.

Arrivé lundi soir à Washington, M. Benaïssa doit également s'entretenir avec le secrétaire d'Etat adjoint chargé des Affaires du Proche-Orient et de l'Afrique du Nord, David Welch, ainsi qu'avec les responsables de la sécurité nationale à la Maison Blanche.

Le ministre marocain aura, de même, des entretiens avec plusieurs parlementaires américains.
 
Facebook