TETOUAN - VICTOIRE : LES 43 HOMOS LIBÉRÉS !!!
Dossier : Le droit à la différence


L’affaire des homosexuels de Tétouan n’aura pas lieu. Les quarante-trois personnes interpellées mardi 1er juin dans une salle de fête ont été relâchées 48 h plus tard. «Elles ont été relaxées conformément aux résultats de l’enquête», indique une source autorisée à ALM. «Cette décision a été prise parce que les personnes interpellées ne portaient pas atteinte à la morale publique», ajoute la même source. Rappelons les détails d’une opération qui provoque des remous au-delà de nos frontières. Trente-trois hommes et dix femmes se sont donné rendez-vous dans une salle pour fêter l’anniversaire d’un jeune nommé Hicham. Ils ont commencé à affluer à la salle vers 15 h. Le lieu du rendez-vous, situé près de la place Alfadane, est très fréquenté. Certains badauds ont été interloqués par le «sans gêne» des jeunes qui s’acheminaient vers la salle de fête. L’un d’eux a poussé la curiosité jusqu’à aller constater de ses yeux ce qui s’y passait. Ce qu’il a vu l’a jeté dans la stupeur. Certains hommes avaient abandonné leurs vêtements pour revêtir des caftans et des jupes. Le curieux insiste particulièrement sur la masse de maquillage qui couvrait leurs yeux et visages. Ils chantaient et dansaient aux sons de la dakka marrakchia et d’autres rythmes entraînants. Les dix femmes, habillées selon la mode masculine, leur donnaient la réplique. Le curieux n’a pas tardé à alerter la police, «réclamant des sanctions sévères contre les sodomites et les lesbiennes».
Vers 18h 30, quatre véhicules de la sûreté nationale se sont arrêtés devant la salle de fête. Les policiers ont embarqué les 43 personnes qui s’y trouvaient. C’est sans aucun doute leur plus mauvais quart d’heure. De nombreux curieux, attroupés dans la place Alfadane, les ont mitraillés d’insultes. Tous les qualificatifs du genre ont fusé : «pédés», «gouines», «ennemis de Dieu»… Les quarante-trois personnes interpellées sont âgées entre 17 et 28 ans. «Certaines d’entre elles ont refusé les repas», selon une source policière. «Elles ont été traitées dans le strict respect des droits de l’homme et de la même façon que les autres interpellés dans des affaires de droit commun», ajoute cette source. Elle se garde toutefois de préciser que les quarante-trois homosexuels ont fait l’objet de prélèvements sanguins. «C’est un groupe à risque, et il n’y a aucune honte, aucune dégradation à ce qu’il soit contrôlé pour parer au virus du VIH. D’ailleurs ce genre de contrôle est monnaie courante dans tous les pays occidentaux», explique un haut responsable.
Et justement, c’est de ces pays que la protestation a été la plus vive contre l’arrestation des homosexuels de Tétouan. La première réaction est venue de la puissante fédération espagnole ,COLEGAS, des lesbiennes, homosexuels, bisexuels et transsexuels.
Dans un communiqué, publié le vendredi, elle a dénoncé vigoureusement l’opération de Tétouan et exhorté le président du gouvernement espagnol à faire pression sur les autorités marocaines pour relâcher les 43 personnes. La France n’a pas tardé à lui emboîter le pas. Les initiatives sont diverses. Un collectif de soutien vient même de se constituer «pour lutter contre l'homophobie au Maroc». Ses initiateurs appellent ceux qui «sont révoltés par l'arrestation de 43 homosexuels» à exprimer leur indignation ausite [www.wmaker.net]. Un autre collectif a été créé à Paris par Anas Jazouli pour libérer les 43 personnes. Ce collectif compte déjà des personnalités du monde civil, artistique et politique. Sans compter les milliers de messages électroniques qui circulent sur le sujet. Certains d’entre eux menacent de boycotter la destination Maroc si les homosexuels n’étaient pas été relâchés.
Que tous les protestataires se rassurent : les 43 personnes sont restées derrière les barreaux 48 h. Elles sont de nouveau libres ! Mais leur arrestation met sous les feux des projecteurs l’homosexualité au Maroc. Elle existe, mais de façon clandestine. Depuis peu, les homosexuels veulent sortir de l’ombre à laquelle les condamne la société marocaine. Des velléités de créations d’association sont citées ici et là. Mais elles se voient toujours opposer un niet catégorique. A ce sujet, de nombreux obstacles rendent difficiles la liberté de circulation des homosexuels. L’article 489 du code pénal est sans équivoque : «Est puni de l’emprisonnement de trois à six ans et d’une amende de 200 à 1000 dirhams, quiconque commet un acte impudique ou contre-nature avec un individu de son sexe». Et puis, il y a l’interdit de la religion.
Ce qui risque de prêter à des surenchères théologiques en cas de débat sur le sujet. Dans la pratique, les autorités n’embêtent pas les homosexuels tant qu’ils se tiennent dans un cadre privé. En relâchant les 43 personnes interpellées, elles montrent que le Maroc n’est pas un pays homophobe. Mais est-ce suffisant ? Certains réclament une décision plus courageuse pour que chacun dispose du droit d’aimer sans honte.


Par : Aziz DAKI


[www.aujourdhui.ma]
hahahahahahahahah, des mec avec des tkachtes, j'aurai trop aimer etre policer a Tetouan pendant la descente. Au fait les espagnols *************assocation





le crime ne paye pas, mais il occupe


quand je vois des trucs comme ca, je me dis eh ben alors vivement le PJD,
no comments (certains marocains voulaient se moderniser) et eh ben voila la modernisation





le crime ne paye pas, mais il occupe
ya rebbie esseber


.





Je ChErChE A cOmPrEnDrE
allah ystarna w yhafadna men virus modernisation. c'est comme le VIH il n'a pas d'antivirus. moi aussi j'aurais aimé être policier avec toi soprano. ndir lamhoum zarwata fi karhoum wa ndir lihoum chi doura mennotés dans les quartiers de tétouan avec leur tkachates.

POUR LES MUSULMANS SEULEMENT:
----------------------------------------------

>>>je me dis eh ben alors vivement le PJD,

Sopranogrinning smiley, bienvenu au club mon ami. Ca fait un moment que je me dis vivement le PJD depuis que j'ai vu que c'est le seul parti qui a l'audace de dire NON aux abrutis qui prennent notre langue pour du charabia et traitent notre religion par tout les noms sans complexe ni gene!.

Pour rigoler et apaiser la malheur qui nous est tomber sur la tetesad smiley je dis contre les PD il faut le PJD. Il leur montrera le point Jgrinning smileygrinning smileygrinning smiley.

Homosexuals, Tourisme sexuel, la prostitution, l'alcool , le mepris de l'identite du citoyen Marocain, le mepris de ses lois et sa religion et apres les stupides viennent pleurer et crier comme des souris pourquoi la majorite vote pour le PJD!.

J'espere que notre gouverenment laisse en paix les homos car c'est une infime minorite et de s'interesser plutot au TOURISME SEXUEL et faire des descentes de temps en temps dans les Villas et les Riyads de Marakesh pour nettoyer les ordures.

D'APPLIQUER LA LOI EN VIGEUR qui interdit la vente de l'alcool aux musulmans. En attendant un jour inshaAllah une nouvelle legislation pour une interdication totale de ce fleau pour ainsi se distinguer de l'Europe et offrir a nos chers touristes un nouveau mode de vie qui ne concoit pas la joie rien que avec l'alcool et le """bon""" vin. Je suis sure que ce jour la notre tourisme fera un boom. Car les non musulmans intelligent existent et sont la majorite. Les non musulmans stupides feront bien de rester chez eux.


POUR LES NON MUSULMANS:
--------------------------------------
Merci de respecter nos lois chez nous.


109.1. Dis : Ô vous les infidèles !

109.2. Je n'adore pas ce que vous adorez.

109.3. Et vous n'êtes pas adorateurs de ce que j'adore.

109.4. Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez.

109.5. Et vous n'êtes pas adorateurs de ce que j'adore.

109.6. A vous votre religion, et à moi ma religion”.
SOPRANO
oh l esprit boulissiiiiiiiiiismiling smiley

by the way i think the only beneficiaries from cette nouvelle mode seront les couturieres de tkachates car maintenant ils auront plus de clients pour leur produitssmiling smiley( femmes et demis hommessmiling smiley
homosexuels

Victimes ou bourreaux ?

Un fils homosexuel… catastrophe des catastrophes. Le monde s’arrête de tourner. Une situation difficile a vivre… pour les parents ou pour l’enfant ? Reste à savoir qui mène la vie la plus dure à l’autre

Assis à une terrasse de café au centre ville de Casablanca, Rachid nous attend devant un thé noir, « Le Monde » ouvert devant lui. A 35ans, son homosexualité ne lui pose plus aucun problème, il l’assume sans pour autant l’afficher. « Ma préférence pour les garçons remonte a ma plus tendre enfance. Les filles ne m’ont jamais attiré. A l’adolescence, je suis tombé très amoureux d’un garçon. Notre relation a duré plusieurs année, dans le plus grand secret. C’est lui qui a mis un terme à cette histoire pour rentrer dans la norme et se marier. De mon coté, j’ai ensuite eu quelques aventures très brèves avec des hommes. Je n’arrivais pas à assumer mon homosexualité. Mon père est décédé il y’a cinq ans. A partir de ce jour, je n’ai plus eu de comptes a rendre à personne. Depuis lors, je vis très bien mon homosexualité, je n’en ai plus honte ».

La crainte du rejet du père :

Dans nos sociétés musulmanes, l’homosexualité est considérée comme une tare majeure, au niveau social et religieux. Au Maroc, c’est un délit passible de trois ans de prison. Pour tout parent, avoir un enfant homosexuel est sans doute la pire chose qui puisse lui arriver. « Etre parent d’homosexuel est quelque chose de très douloureux à vivre. Beaucoup sont prêt à accepter que leur enfant soit délinquant ou drogué plutôt qu’homosexuel. Dans l’imaginaire populaire l’homosexualité est considérée comme une déviance sexuelle totalement avilissante. Cela est surtout vrai pour les hommes que l’on considère dans ce cas perte de virilité. Dans notre société patriarcale et machiste c’est quelque chose d’inacceptable, d’autant plus que l’homosexualité est condamnée par l’Islam, explique le Dr Tyal (psychiatre et psychothérapeute).

Tout comme Rachid, la première crainte des homosexuels est d’être rejeté par sa famille, en particulier par le père. Fait très fréquent puisque dans notre société, un père préférera perdre son enfant plutôt que d’accepter son homosexualité. L’enfant a donc le choix entre le reniement du père, ce qui dans notre religion équivaut à l’ouverture des portes de l’enfer, et le silence. Tous presque dans ces conditions préfèrent alors garder le silence.

Au Maroc l’homosexualité d’une personne se sait très souvent mais ne se dit jamais directement. Jamais un enfant « n’avouera » qu’il est homosexuel à ses parents. Tout restera dans l’implicite. Les conséquences en seraient trop lourdes. De toutes les façons, les parents n’acceptent jamais le fait que leur enfant puisse être homosexuel. Quand ce la devient flagrant, la majorité l’emmène chez un spécialiste. C’est-à-dire chez un psychiatre ou un psychothérapeute. Les parents viennent en ayant la crainte de s’entendre dire « votre enfant est homosexuel » témoigne le Dr Tyal. Leur première question est alors : « Docteur, est-ce que l’on peut faire quelque chose pour le rendre hétérosexuel ? ». Ce qui est important, c’est de savoir ce que veut le jeune. Certains demandent effectivement quoi faire pour devenir hétérosexuels, d’autres veulent savoir comment bien vivre leur homosexualité.



Message edité (11-06-04 21:23)



yawning smiley

au fait mdlazreg ca fait longtemps que je m'interesse au PJD et leurs programmes politiques. Ce que j'admire le plus c'est qu'il ne se gene pas pour critiquer n'importe qui au Maroc (meme le roi). Ce que j'aime de ce parti aussi, c'est plus le coté conservateur que islamique (tout les partis au Maroc sont islamiques et tout le monde au Maroc est musulman par default). C'est un parti qui est puritain et qui prone encore les bonnes valeur morales de nos parents et de plus, il est tres proche des marocains. Comment expliquer alors lors des dernieres elections legislatives, ce parti a pu remporter des sieges dans des cironscriptions dites aisées, je ne crois pas que ce parti ne s'interesse qu'aux pauvres, les elections en temoignent. De plus, le PJD veut toujours rester dans l'oppostion, il a toujours refusé des postes ministériels ce qui prouve que les limousines, les coctails et les 100 000 Dhs par mois ne sont pas une prioriété pour ce partis, ses membres sont élus democratiquement comparé aux autres partis, donc pour moi, le PJD serait une bonne solution pour secouer les troupes au Maroc et pour en brasser plus d'un.





le crime ne paye pas, mais il occupe
pjd c'est un parti qui risque de mélanger le religieux avec le pulblique!

c'est trôp risqué.

L'etat doit être neutre.


Puis, l'homosexualité n'est pas une maladie.
Il y a beaucoup de bisexuels au Maroc et en Europe.
Non mais je rêve vous n'avez que "PD" à la bouche ou quoi? Quand on en vient aux homos, plus personne ne sait tenir son langage.

Et après vous venez dire que ce sont eux les animaux. Manifestement, vous avez prouvé que vous les surpassiez en ce domaine.





________________

<i><b>" Etre libre, ce n'est pas pouvoir faire ce que l'on veut, mais c'est vouloir ce que l'on peut. "</i></b> Jean-Paul Sartre, <i>Situations I</i>
Tiens Loreley est de retour!!

Bienvenuewinking smiley

On ne fait plus la tete?smiling smiley
Coucou Ihdih, je ne faisais pas du tout la tête, je suis juste très occupée winking smiley

Mais il y a certains sujets sur lesquels je suis obligée d'avoir mon mot à dire, sinon je n'en dors pas de toute la soirée grinning smiley

Merci de t'en être inquiété, et bonne soirée winking smiley





________________

<i><b>" Etre libre, ce n'est pas pouvoir faire ce que l'on veut, mais c'est vouloir ce que l'on peut. "</i></b> Jean-Paul Sartre, <i>Situations I</i>
ihdih, desole pour ta question l'autre jour, ils ont fermer le post et j'ai pas pu repondre...... en bref c'est une condition physique tres rare qui fait que la personne a un aspect physique exterieure d'homme mais l'interieure est femme......

" L'ignorance savante est supérieure au savoir ignare." Loreley la crazy.
Lol Mdlazreg, après savant de l'Islam, juge des moeurs islamiques, mathématicien agrégé, te voilà médecin? grinning smiley On devrait te rebaptiser le "Caméléon" winking smiley





________________

<i><b>" Etre libre, ce n'est pas pouvoir faire ce que l'on veut, mais c'est vouloir ce que l'on peut. "</i></b> Jean-Paul Sartre, <i>Situations I</i>
Merci pour cette attention mdlazreg,winking smiley

J avoue que ce terme m etais inconnu.

"Khonta"

Mais cela ne s explique t il pas par l education,aussi ?
Ah Ahwinking smiley
Et alors mdlazreg, que dit l'Islam sur ces "Khonta"? je veux savoir la suite moi...
 
Facebook