News Forum MediaTIC Islam Yabiladies Rencontres العربية Connexion
Tazmamart, Ominous Days, Past & Prese
Translation: English » French BY GOOGLE
Tazmamart, Ominous Days, Past & Present
Posté par: HassanUSA [PM]

[moroccoboard.com]

Tazmamart, désormais fermé le centre de détention secret dans le sud du Maroc, a été à l'épicentre de la sombre et sinistre jour de la torture et autres violations des droits humains au Maroc durant les années soixante-dix et quatre-vingt du siècle dernier. Inconsolable La prison a été l'hôte de la plupart des officiers de l'armée impliqués dans le 1972 et 1973, pas de coup d'Etats contre feu le roi Hassan II et à d'autres opposants politiques. Du Maroc a nié l'existence de cette prison depuis de nombreuses années. Spéléologie dans les critiques de pays étrangers, à savoir le gouvernement américain, et les droits de l'homme menée par les organisations Amnesty International, Rabat a libéré tous les détenus et la fermeture de la prison. Parmi les dizaines de détenus, qui "réside" dans Tazmamert, aucune n'a été aussi fascinant que les frères Bourequat. Bayazid, Midhat et Ali ont été arrêtés en 1973, a passé quelques années dans des centres de détention avant d'être envoyé à Tazmamart en 1981. Les trois frères restent incarcérés depuis 18 ans. Le Bourequats retracer leurs origines à la Turquie d'où le patriarche de la famille a quitté le Maroc via Tunis. Ali, Bayazid et Midhat tous nés au Maroc, mais détiennent la citoyenneté française. Selon Ali, sa mère a des liens de famille de feu le Roi Hassan II et a eu accès au Palais Royal au cours de sa vie. De plus, la Bourequat père était proche de la fin du Roi Mohamed V et a joué un rôle clé dans la mise en place au début des services de renseignement marocains. De toute évidence, les frères Bourequat privilèges et l'accès au Maroc. Ils ont vécu la belle vie et bénéficient tout de lui. Ils ont utilisé leurs liens en vue de gérer plusieurs entreprises à succès, jusqu'à leur arrestation et les accouchements. Pas étonnant, ils ont été surpris par leur capture. À leur arrivée à Tazmamert où ils ont rejoint quelques existantes "résidents", le Bourequats se démarquent. En fait, les deux frères ont été parmi les rares civils en détention. Néanmoins, la plupart des militaires emprisonnés apprécié leur compagnie. Comme l'ancien détenu Ahmed El Tazmamert Marzouki dirait réseau Al-Jazeera, Ali Bourequat, qui a une étonnante mémoire, prendrait tout son ancienne cellule, dans "circuits touristiques" de grands Western Capital. Ali allait me dire comment il fait revivre dans des tons vifs de part et d'informations de ses visites à Paris, New York et Rome. Le Bourequats apporté une rare secours à une bande de désespérés oublié âmes. La capture et l'incarcération de la Bourequats sans procès a été une énigme. La raison officielle invoquée par Rabat n'a jamais été aussi concis que lui a déclaré que les frères ont été impliqués dans un certain type d'activités d'espionnage et a représenté une menace pour la sécurité nationale. Toutefois, les déclarations faites à la presse française par Ali au sujet de sa connaissance des détails entourant la disparition de l'exil de l'opposition marocaine Mehdi Ben Barka à Paris en 1965 soulèvent plus de questions que de réponses. Ali semble le savoir. Après leur sortie de Tazmamert, les frères Bourequat déménagé à Paris, où le gouvernement français était soucieux de ne pas discuter de leur épreuve. Après tout, ce sont les citoyens français qui se sentait abandonné par son gouvernement alors qu'ils se fondre dans un centre de détention secret au Maroc. Maintenant, Ali vit au Texas, où il a été admis comme réfugié politique, alors que ses frères sont restés mises en France. Même si le Maroc a tourmenté les Bourequats, Ali et Bayazid a ardemment pour une visite de leur patrie. Il a été le cas pour ceux qui ont pris le Bayazid voyage après l'arrivée au trône du Roi Mohamed VI. Lors de ma rencontre avec Bayazid à Rabat, j'ai remarqué que d'une étincelle dans les yeux comme il en mesure de retrouver plusieurs de ses amis qui ont été si heureux de le voir et se félicite de sa présence. Il s'agit d'un voyage émotionnel. Que le Maroc continue de fermer ce sombre et triste chapitre de son histoire, du Maroc ne devrait pas répéter les mêmes erreurs alors que le pays doit faire face au danger de "politiquement motivée" violence. S'il est du devoir du gouvernement de protéger ses citoyens et d'assurer la loi et l'ordre, le respect des procédures et un procès équitable ne devrait pas passer par la voie côté pour des raisons de sécurité. Alors que le danger auquel le Maroc d'aujourd'hui est différent de celui de la Bourequats jours, les risques pour les autorités marocaines de faire les mêmes erreurs sont réelles et présentes. Les autorités marocaines devraient s'assurer que les procès des membres de «mouvements islamiques» comme «Assalafiya" et "Belarej cellule" de façon transparente, équitable et ouvert. Le nouveau Maroc ne peut pas se permettre la honte d'avoir un autre Tazmamert dans le XXI e siècle.
le Maroc a fermé son Tazmamart, dans tous les pays arabes on sait que bcps de Tazmamarts existent encores mais aucune organosation de droit de l´ homme ne parlent des ces payssad smiley(
Pourquoismiling smiley?
Si à chaque fois qu'un problème est pointé au maroc on y trouve des excuses par des comparaisons avec les autres pays arabes c'est mal parti. Si le maroc désire aller vers l'avant, progresser et se développer c'est surtout les pays arabes qu'il ne faut pas prendre comme comparaison ou exemple. Un pays comme le maroc ne mérite pas que son image soit associée à ce genre d'affaire.
Je suis d'accord avec safi2000, nous n'avons aucune excuse sur tazmamart , ce n'est pas digne des marocains et ça ètè l'horeur absolue.



Pour défendre une femme , il faut commencer par la respecter
Etre tolérant , c'est faire un TOLLE A L'ERRANCE
Vous savez La Bastille, L'Alkatraz, Tazmamert, Tamenrast, Gwantanamo,Abou Gharib ....Et d'autres...c'est de l'histoire le pire c'est qu'il ya des pays qui utilisent les mêmes methodes que ces prisons en te laissant circuler plus, beaucoup de pays arabes sont devenus des tazmamert, car un citoyen qui ne trouve pas de job , qui ne mange pas à sa faim, qui n'a pas le droit de jouir de la démocratie et d'avoir son propre avis en tant que Homme , il ressemble à un prisonnier de Tazmamert, car la pire des prisons c'est la prison de l'esprit et du coeur .........
Le Maroc est un tazmamart a ciel ouvert.

Je deconne, je deconne...mais nos libertes, je les compte sur une main.
Citation
azl95 a écrit:
Je suis d'accord avec safi2000, nous n'avons aucune excuse sur tazmamart , ce n'est pas digne des marocains et ça ètè l'horeur absolue.

Oui c’est indigne mais pas des marocains mais du régime de la monarchie absolutiste alaouite.
Les marocains ne vont pas s’auto flageller.
L’Instance Equité et Réconciliation (IER) ne refermera jamais les tombes et les plaies des victimes. Elle n’a servi qu’à donner une virginité au régime aux yeux du monde.
Mais on n’achète pas la dignité humaine avec quelques dirhams.
Les bourreaux, à défaut d être rattraper par la justice des hommes, devront rendre des comptes devant celle de Dieu.
 
Facebook